Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Commune de Selembao : Un homme se suicide en trouvant sa maison consumée par le feu

com

Crée le 20-09-2012  10h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 20-09-2012 -11H05 PAR : OBSERVATEUR

 



Un jeune homme de 28 ans s'est suicidé dans la commune de Selembao. La cause du suicide serait liée à l'incendie de sa maison en son absence. C'est sa fiancée qui a mis feu à la maison, après l'avoir aperçu en train de s'introduire dans un hôtel, accompagné d'une autre femme. Devant ce fait, la fiancée a préféré se taire, sans interpeller son fiancé, acceptant d'encaisser le choc de manière stoïque, mais ruminant une grande colère et une jalousie diabolique du fond de son coeur.


Avant de se rendre à la maison de son fiancé dont elle détenait la clé, la fiancée s'est procurée du pétrole. Une fois dans la maison, elle en a aspergé le matelas qu'elle va brûler ensuite, avant de fermer la maison à clé pour une destination inconnue, en prenant soin de laisser le rideau dehors.

La maison a commencé à brûler d'où sortait  de la fumée. Ce qui va attirer l'attention du bailleur, les voisins et les badauds. Plusieurs jeunes du quartier vont accourir pour tenter d'éteindre le feu, mais ils ne vont pas y parvenir.

Le fiancé va arriver une heure plus tard. Il va trouver une maison en cendres, où il n'y a plus rien à récupérer, tous les biens ayant été consumés par le feu qu'a allumé sa fiancée emportée par la jalousie et la colère.

Sans aucun secours, l'infortuné va passer seul la nuit. Le lendemain matin, les voisins vont le retrouver  sans vie. Il a eu tout le temps de mettre fin à sa vie durant la nuit, car il n'a pas pu supporter le choc consécutif à ce qui est arrivé à sa maison.

Après avoir informé la police qui est descendue sur les lieux pour constater les faits, le bailleur va acheminer le corps de l'infortuné à la morgue de l'hôpital général de référence de Makala, ex- Sanatorium.

Entre temps, la fiancée du pauvre suicidé introuvable est toujours en cavale sans la moindre  inquiétude. La police, a-t-on appris des sources judiciaires  va sceller la maison pour raison d'enquête.

Ungudi Umeso Nadine

Repost

Commenter cet article