Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Eglises de réveil : des pasteurs «m’as-tu-vu» en perte de vitesse

com

Créé le15 -16-2010 à 07h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |  ACTUALITE | RDCongo  | Mis à jour samedi 16 -10-2010 à  07h00 | PAR : FORUM DES AS



Inconnues autrefois, les Eglises dites de réveil ont fait leur apparition sous la transition mobutienne et se sont vite imposées au point même de bousculer les Eglises traditionnelles en RDC. Après l’avènement de l’Afdl au pouvoir (1997), certains pasteurs de ces églises se sont signalés dans une rivalité officieuse avec les musiciens pour remplir le stade des martyrs et se donner ainsi d’autres galons.
Une autre révélation de quelques leaders des églises de réveil, c’est de concurrencer les politiciens à travers l’habillement, les véhicules et aussi le nombre de garde du corps ou de courtisans. Allant plus loin dans leur révolution, des pasteurs ont décidé de s’inviter dans les milieux des politiciens, sous-prétexte de corriger les erreurs commises par certains prélats catholiques. Plus que ces prélats, des pasteurs ont même concouru sur le terrain politique avec un mandat électoral et ont été élus pour siéger dans les institutions.
Résultat, là où ils pensaient changer des politiciens accusés, à tort ou à raison, de se livrer aux sciences occultes, ces pasteurs se rendent compte qu’ils étaient, désormais, très loin de leur bible et de leurs églises. Est donc pris qui croyait prendre. A force de vouloir être trop gourmands (ministres de Dieu et ministres du monde), ces pasteurs expérimentent à leur dépens ce que Jésus-Christ avait prédit d’avance: à Dieu, ce qui est à Dieu, à César ce qui est à César.
Comme quoi, à force d’envier, de côtoyer et de copier les politiciens, des pasteurs des Eglises de réveil se rendent finalement à l’évidence que, dans un «zoo politique», ils ne sont pas vraiment chez eux et qu’ils étaient plutôt forts avec leurs campagnes.

Repost

Commenter cet article