TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

VOS-COMMENTAIRES-ARTV-copie-2.png

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • rawbank
  • CARLA-SARKO.jpg
  • harcelement RDC
  • CONGOREFUGIES
  • JP-BEMBA-1-copie-1.jpg

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

  afriqueredaction.jpg

 

Il y a actuellement  76  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png




Crée le 30-07-2014 - 11H05 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER.. BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE INTERNATIONALE . Mis à jourmercredi le 30-07-2014 -16H20 PAR : ARTV NEWS Freddy Mulongo, Né le 6 septembre 1965 à Lubumbashi dans la province du Katanga, est un journaliste congolais vivant en France. Défenseur acharné de la liberté d'expression et de la presse. Freddy Mulongo est un journaliste engagé. Réveil FM International est la première radio associative et communautaire de Kinshasa. Il fut président du réseau des radios associatives et communautaires du Congo (Arco) de 2001 à 2007. En Mars 2014 au Press Club de Paris, Freddy Mulongo a co-organisé […]
Lundi 17 septembre 2012 1 17 /09 /Sep /2012 16:10

Crée le 17-09-2012-07h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le lundi 17-09-2012 -16H15 PAR : ARTV-NEWS

Simon-Floribert Mbatshi Simon-Floribert Mbatshi

A Matadi, l’on attend avec impatience la publication de la liste des candidatures recevables et non recevables prévue le 29 septembre prochain selon le calendrier réaménagé publié par la CENI le 3 septembre dernier.

On rappelle que la CENI avait dû réaménager ce calendrier, faute apparemment de concurrents sérieux et pour éviter que la date de l’élection, initialement prévue le 11 octobre ne corresponde quasiment à la date d’ouverture du sommet de la francophonie, le 12 octobre prochain. Pour des analystes, il n’était pas prudent de programmer l’élection du gouverneur d’une province si proche de Kinshasa alors que le sommet de la francophonie focaliserait toutes les attentions. L’on rappelle que l’élection de Simon-Floribert Mbatshi en 2006 avait été contestée et des échauffourées avaient éclaté notamment entre les adeptes du mouvement politico-religieux Bundu dia Kongo (BDK) dirigé par Ne Muanda Nsemi et les forces de l’ordre. La prudence a donc joué.
Aujourd’hui, il ne sera toutefois pas possible de prolonger une fois de plus la période de dépôt des candidatures, déjà que le report décidé le 3 septembre dernier avait provoqué de vives critiques.

Embarras à la MP

Si les raisons avancées à l‘époque paraissent spécieuses, on note néanmoins que l’indécision gagne le camp de la Majorité présidentielle (MP). En l’absence d’une recommandation nette du moins jusque là - du président de la République et autorité morale de la MP, les spéculations vont bon train.
Certes, on a appris que le très bouillant Pamphile Badu wa Badu est candidat gouverneur. C’est un homme d’affaires bien connu de Matadi où il possède un hôtel de grande classe et une école. Ancien président de la Commission d’éthique et de lutte contre la corruption pendant la transition 1+4, ancien ministre des sports dans le premier gouvernement provincial Mbatshi, il est aussi patron d’une chaîne de radio et de télévision (RTM) très suivie dans la ville portuaire. On note toutefois que cet homme d’affaires qui a pignon sur rue à Matadi n’a jamais réussi à y gagner une élection.
Il a encore échoué aux législatives nationales de novembre 2011.
Président d’un parti politique membre de la MP, le MeReJC, Pamphile Badu ne fait malheureusement pas le poids face à un Jacques Mbadu Nsitu. Cet homme d’affaires bien connu également tant à Kinshasa que dans le Bas-Congo a déjà eu à diriger la province du Bas-Congo durant quatre mois entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2006. Il avait ensuite été élu sénateur dans sa ville- fief de Boma. Il a gagné haut la main son siège de député national lors des législatives du 28 novembre 2011 toujours à Borna.
A ce jour, Jacques Mbadu est le seul candidat de la MP connu et déclaré, même si au sein de la famille politique du chef de l’Etat, on chercherait apparemment à lui mettre les bâtons dans les roues. Pour cette croisade électorale, Jacques Mbadu se retrouve dans un ticket avec le jeune député provincial Atou Matubuana. Membre de l‘ARC d’Olivier Kamitatu, Atou Matubuana, rapporteur adjoint de l’assemblée provinciale du Bas-Congo devrait, a-t-on appris, apporter des voix nécessaires à Jacques Mbadu, notamment en mobilisant ses collègues députés provinciaux.
Des sources crédibles indiquent en effet que le duo Mbadu-Matubuana auraient les faveurs auprès de la majorité des 27 députés provinciaux en fonction sur les 30 prévus, trois sièges étant vacants, suite au décès de deux députés récemment et de l’imbroglio jamais résolu de la cooptation du 3ème chef coutumier depuis 2006.

Bas-Fleuve contre Cataractés et Lukaya ?

Si le ticket Mbadu-Matubuana a la préférence auprès des députés provinciaux, grands électeurs à cette occasion, la MP joue au cache-cache, préférant aligner le duo Déo Nkusu - Nicolas Mabeka. Le premier est vice- gouverneur du Bas-Congo depuis 2003 à la suite de sa désignation à ce poste par le RCD/Goma d’Azarias Ruberwa pendant la transition 1+4. Il avait ensuite été élu député provincial à Matadi lors des législatives de 2006, puis élu vice-gouverneur sur la, même liste que Simon Mbatshi Batshia. Depuis le mois de mars dernier, il est gouverneur intérimaire après que Mbatshi Batshia a choisi de siéger à l’assemblée nationale à la suite de son élection comme député national à Lukula.
Quant à Me Nicolas Mabeka, il est ministre provincial depuis le premier gouvernement Mbatshi. Il avait été élu député provincial en 2006.
Selon des informations recoupées de diverses sources, le duo Nkusu Mabeka serait soutenu par la hiérarchie du PPRD et aurait l’appui du sénateur Yerodia Abdoulay Ndombasi. Ce dernier souhaiterait que le prochain gouverneur du Bas-Congo, même avec un mandat limité dans le temps, provienne des districts des Cataractes ou de la Lukaya. On rappelle que Déo Nkusu est des Cataractes et Nicola Mbeka et de la Lukaya.
Pour une certaine opinion, il est temps que le Bas-Fleuve qui a dirigé la province durant la dernière décennie cède la place aux deux autres districts, les Cataractes et la Lukaya. Malgré ces explication assez restrictives, les observateurs estiment que la MP courre inexorablement à sa perte et donc vers un échec au cas où le duo NKusu - Mabeka était imposé aux députés provinciaux.
On rappelle en effet que Déo Nkusu a entretenu durant des années des relations difficiles pour ne pas dire tendues avec les députés provinciaux. L’homme n’a jamais fait mystère de son peu d’intérêt, certains parlent même d’aversion pour cette institution alors qu’il était vice-gouverneur. Devenu gouverneur intérimaire, il a tenté d’étouffer l’institution délibérante. Il y a quelques mois, il a harmonisé tant bien que mal ses relations avec de nombreux députés, se prévalant même d’y disposer d’une bonne majorité.
Dans les coulisses de l’assemblée provinciale, on n’a hélas pas encore oublié les mots peu aimables de Déo Nkusu sur le fonctionnement de cette institution. A la place de cet homme de 54 ans que d’aucuns qualifient d” agité “, on préfère un homme pondéré “ et “ lucide “ ayant les deux pieds sur terre. Selon les recoupements faits, les députés provinciaux dans leur grande majorité, trouvent en Jacques Mbadu ces qualités. Eux auraient bien voulu voir leur président actuel, Léonard Nsimba Nzungila se porter candidat, mais tout donne à penser que l’homme n’a pu rallier à son nom les bonzes de son propre parti, le PPRD.
Léonard Nsimba Nzungil étant absent de la course, du moins jusque-là, c’est donc vers Jacques Mbadu (Bas-Fleuve) et Atou Matubuana (Cataractes) que se tournent les députés provinciaux. Ce ticket n’entend du reste pas obéir aux injonctions de la hiérarchie de la MP.
L’imbroglio est tel que jusqu’au moment où nous bouclions cette édition, le duo Nkusu – Mabeka n’avait toujours pas déposé sa candidature, attendant d’avoir la caution officielle de la MP. Quant au duo Mbadu-Matubuana, il serait déterminé à maintenir sa candidature s’il ne reçoit pas le soutien officiel de sa famille politique, quitte à se présenter en indépendants.
En tout état de cause, les députés provinciaux du Bas-Congo n’ont pas droit à l’erreur. Les Matadiens les tiennent à l’oeil, a-t-on appris de sources intéressées, au point qu’on prévoit de faire du siège de l’assemblée provinciale une place forte le jour du vote, soit le 28 octobre prochain.
Aux dernières nouvelles, on a appris que Déo Nkusu aurait finalement été désigné candidat unique de la Majorité présidentielle. Il reste à savoir si ce choix sera entériné par les députés provinciaux. C’est la grande inconnue de cette affaire. Déjà, les affidés de Déo Nkusu ont explosé de joie samedi à Matadi, assurant que tout était déjà joué en faveur de celui qui devrait poursuivre et terminer le mandat de Simon Mbatshi, qui lui aurait également apporté un soutien appuyé.
La MP devra pour l’heure chercher à convaincre les députés provinciaux à voter pour celui passait pour le plus grand pourfendeur de leurs actions.
On notera néanmoins que Déo Nkusu a payé leurs indemnités de sortie aux députés provinciaux alors que Mbatshi Batshia avait tergiversé pendant un certain temps avant de lancer l’opération que l’actuel gouverneur intérimaire a concrétisée.
Mona Kumbu/CP

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Page Facebook

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 


LOGO-AFRIQUE-REDACTION-TRAIT-NOIR-copie-1.jpg

Venez sur la nouvelle page de Roger BONGOS ( Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...Venez Liker ( Aimer ) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Août 2014
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés