Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Equateur: la Ceni accuse la police d’être impliquée dans le vol de son matériel à Ingende

com

Crée le 15-10-2012  11h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le lundi 15-10-2012 -13H20 PAR :ARTV NEWS

 
Des agents déchargent des kits électoraux à l'aéroport de N'djili (Kinshasa), le 16/09/2011. MONUSCO/ Ph. Myriam Asmani

Le secrétaire exécutif provincial de la Commission électorale nationale à l’Equateur (Ceni), Jean-Pierre Makakaro, a signalé, dimanche 14 octobre, la disparition d’un lot important du matériel  de son institution dans le territoire d’Ingende. Selon lui, des ordinateurs, des groupes électrogènes, des téléphones satellitaires, des hors-bords, des motos et des chaises ont été volés et vendus avec la complicité des agents électoraux et des policiers commis à la garde du dépôt local de la Ceni. 

«Il y a beaucoup de pertes matérielles. C’est ainsi que nous avons fait venir l‘ancien chef d’antenne d’Imbenge, qui avait été muté à Mobayi-Mbongo, pour nous éclairer sur la période où il était là-bas. Et nous sommes en train de comparer les faits», a indiqué le responsable de la Ceni à l’Equateur.

Jean-Pierre Makakaro a affirmé avoir diligenté une mission d’enquête conjointe Ceni – Police nationale congolaise  (PNC) à Ingende pour mettre la main sur toutes les personnes impliquées dans ce vol:

«La police a été saisie, comme on avait cité le commandant de la police à Ingende et quelques uns de ses éléments, qui auraient pris dans cet entrepôt des Thuraya, générateurs et autres PC. Ils auraient même procédé à la vente de ce matériel. Et on a même pu identifier certains de ces objets parmi les commerçants à Ingende

Cette perte est tellement considérable, d’après lui,  qu’il faudrait étendre cette enquête sur toute l’étendue de la province.

«Avec le temps qui court, nous risquons de ne plus rien avoir [comme matériel électoral] pour les prochaines échéances», a-t-il indiqué, faisant allusion aux élections provinciales, urbaines, municipales et locales.

Le calendrier de ces rendez-vous électoraux reste suspendu à la promulgation de la loi sur la réforme de la Ceni, actuellement en discussion au Parlement.

Repost

Commenter cet article