Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Force neutre : les contingents viendront essentiellement de la région des Grands Lacs et de l’Afrique, selon Ntumba Lwaba

com

Crée le 15-08-2012-  18h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mercredi 15-08-2012 - 19h00 PAR :RADIO OKAPI


Bunagana, Nord Kivu, le 23 mai 2012, les casques bleus indiens de la Monusco avec leur blindé dans la cité de Bunagana avant sa chute entre les mains des mutins du M23. © MONUSCO/Sylvain Liechti 
Les contingents de la force internationale neutre à déployer le long de la frontière entre la RDC et le Rwanda pour lutter contre les groupes armés seront essentiellement originaires de la région des Grands Lacs et de toute la région africaine. Le secrétaire exécutif de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs (CIRGL), Ntumba Lwaba l’a déclaré ce mercredi 15 août à Goma à l’occasion de la réunion des chefs d’Etat-major généraux des forces armées des pays de la CIRGL.
Ces derniers vont adopter un document préparé la veille par les experts militaires et des services de renseignement de la CIRGL sur la configuration de la force neutre. Le même document devrait indiquer les moyens à mettre en œuvre pour arrêter les hostilités et consolider la paix dans l’Est de la RDC.
« Les contingents seront essentiellement originaires de la région des Grands Lacs et de toute la région africaine. Ceux qui veulent bien contribuer à la paix. Avec l’appui aussi pourquoi pas d’autres [forces] qui sont situées en dehors de l’Afrique. Mais j’ajoute bien, dans le respect du principe de la neutralité. Et si on veut appliquer le principe de neutralité, il ne faut pas parler seulement du Rwanda, il faut aussi parler d’autres pays de la région », a expliqué le diplomate congolais, Ntumba Lwaba.
Le déploiement d’une force internationale neutre entre la RDC et le Rwanda avait été proposé lors du sommet interministériel des Etats de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), mi juillet à Addis-Abeba, pour combattre les groupes armés notamment les rebellions des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDRL) et du M23, actuellement actives dans l’Est de la RDC.
Pour que les combats cessent sur terrain, les experts militaires et des renseignements qui travaillent à Goma depuis mardi se sont aussi mis d’accords sur le fait que le Mouvement du 23 mars (M23) doit regagner ses anciennes positions à Tsanzo, Runyonyi et Mbuzi dans le Rutshuru dans un bref délai. Le document soumis aux chefs des armées de la CIRGL détermine aussi la taille de la force neutre internationale et son articulation avec les troupes qui sont déjà sur le terrain dont celles de la Monusco.
Après son adoption par les chefs d’états major généraux des armées de la CIRGL, le même document sera soumis aux ministres de la Défense qui se réuniront jeudi 15 août à Goma pour faire le même travail avant sa ratification par les chefs d’états de la CIRGL. Ces derniers vont se retrouver dans deux semaines à Kampala en Ouganda.
Repost

Commenter cet article