Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Interpellation d'un prêtre congolais à Mr Didier REYNDERS, Ministre des Affaires Etrangères du Gouvernement Fédéral Belge

com

Crée le 11-08-2012-  12h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le samedi 11-08-2012 - 12h44 PAR : ARTV NEWS

 

DIDIER-REYNDERS-YAMBA.jpg

 

 

 

Abbé Gilbert YAMBA, prêtre Bruxelles, le 8 août 2012

Rue Pannenhuis 19

1090 Bruxelles

A Monsieur Didier REYNDERS

Ministre Affaires Etrangères et de la Coopération

Rue des Petits Carmes 15

1000 Bruxelles


Objet : Interpellation d’un prêtre Congolais

à Mr. Didier REYNDERS

Sur la situation en RDCongo

 

Monsieur le Ministre,

A cause de la situation qui prévaut actuellement en RDCongo, nous nous permettons encore de vous adresser cette lettre pour vous interpeller.

 

Les congolais ont marché, écrit et organisé de différentes manifestations pour la vérité des urnes et continuent à manifester leur mécontentement, malheureusement, nous constatons que vous continuez à être sourd à tous nos cris de détresse. Comme nous nous sentons incompris et humiliés par vous à cause des intérêts matériels et éphémères, vous avez accepté de sacrifier tout un peuple. C’est un signe manifeste du mépris à l’endroit d’un peuple en souffrance qui vit dans un régime tyrannique.

 

Nous apprenons que vous avez le projet d’aller au Congo en la date du 19 août pour contribuer à la résolution du problème d’agression dont la partie Est de notre pays est victime.

 

Cette agression voulue et entretenue n’est-elle pas une conséquence logique du régime que vous avez soutenu en RDCongo ? Depuis la publication du rapport du panel des experts des Nations-Unies, l’UE, l’Allemagne, l’Angleterre et les USA, etc… ont pris des sanctions contre le Rwanda. En effet, mêmes si ces sanctions sont prises beaucoup plus pour des raisons économiques que pour le bien des congolais, mais, pourquoi la réaction du gouvernement belge tarde à venir ? L’impasse actuelle dont la RDC est la seule victime à payer un lourd tribut, n’est-elle pas le fruit des solutions à la belge avec des négociations, des médiations, et des brassages qui ont conduit des soldats rwandais avec du sang dans les mains à occuper des postes stratégiques dans les FARDC ? Où se trouve Bosco Ntaganda ? Où se trouve Nkunda Batware ?

 

Nous vous avions dit à travers notre dernière correspondance que l’on peut tromper un peuple, une fois, deux fois, mais pas trois fois. Croyez-vous que les congolais sont dupes ? Croyez-vous que les congolais ne comprennent pas le jeu qui est entrain de se jouer  actuellement? Croyez-vous que si la vérité des urnes a été acceptée, la situation qui prévaut actuellement à l’Est pouvait-elle exister ? Croyez-vous que si le Congo était dirigé par des dirigeants responsables, compétents, honnêtes et aimant ce pays, le petit Rwanda que vous soutenez en coulisse avec Louis Michel pouvait-il être capable d’amener le Congo là où il est aujourd’hui ?

 

Aussi longtemps que la Belgique et la Communauté Internationale ne prêteront pas une oreille attentive aux revendications des Congolais, le régime tyrannique que vous avez installé qui « gère » le pays par défi ne fonctionnera jamais. Nous nous battrons avec toute notre énergie, même s’il faut sacrifier nos vies humaines, nous le ferons. Car, le sang qui a déjà coulé au Congo est assez, nous n’allons pas avoir peur de verser le sang qui nous reste pour défendre l’indivisibilité de notre pays. Ce projet macabre de la balkanisation de notre pays auquel vous pensez ne verra jamais le jour aussi longtemps qu’il y aura un congolais en vie. Pour rappel, le Congo n’est pas le Soudan.

 

Il n’y a aucun peuple sur la planète qui a déjà été humilié dans son propre pays et ailleurs comme les congolais. Vous avez toujours défendu que la démocratie est entrain de s’installer en RDCongo. Où se trouve aujourd’hui, cette fameuse démocratie ? Les fruits de cette démocratie ne sont-ils pas les crimes ciblés et les arrestations arbitraires? Où se trouve le député Eugène DIOMI NDONGALA. Un député ayant l’immunité parlementaire que l’on arrête comme un simple citoyen. Au moment où nous parlons, ce député n’est-il pas dans unecellule du bureau de Pierre Lumbi, conseiller Spécial de votreprésident Joseph Kabila, Hyppolite Kanambe(Son vrai nom de famille)? Vous qui avez amené ce régime d’usurpateurs au pouvoir, malgré toutes les tricheries et les fraudes électoralesqui ont été dénoncées et déplorées, est-ce votre ministère a-t-il déjà fait une quelconque déclaration pour condamner cette arrestation arbitraire d’un député national? D’ailleurs, le cas de DIOMI n’est qu’un cas parmi tant d’autres et vous en savez bel et bien.

 

Nous nous permettons de vous rappeler que le mal du Congo a un seul nom : « Joseph Kabila. » Le Congo n’ira jamais de l’avant aussi longtemps qu’il sera à la tête de ce pays. Son départ tout simplement permettra de mettre fin à toutes ces pseudos rébellions comme le M23 montées pour distraire le peuple congolais du vrai mal qui ronge le pays.

 

Monsieur le Ministre,

 

Permettez-moi de vous dire franchement que vous êtes un des responsables des malheurs des congolais et du sang des congolais qui coule aujourd’hui. Ce sang qui coule criera vengeance demain. Et l’histoire ne vous pardonnera jamais pour avoir hypothéqué l’avenir de tant de générations. A cause du sang qui a déjà coulé nous continuerons à nous battre jusqu’au sacrifice suprême pour défendre la terre de nos ancêtres.

Avec espoir que cette lettre retiendra votre entière attention pour que le sang des congolais cesse de couler.

 

 

Abbé Gilbert YAMBA, prêtre

 

 

 

 

Copie :

-Madame Els SCHELFHOUT

-Madame Olga ZRIHEN

-Monsieur François-Xavier de Donnea

-Philippe Moureau

-Président du CDH

-Président du CD&v

-Président des FDF

Président du MLD

-Président du MR

-Président de la NVA

  -Président du Vlaam Belang

Repost

Commenter cet article