Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Joseph Olengakoy : « Nous participons tous à l’assassinat de la République »

com

Crée le 11-10-2012  10h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 11-10-2012 -13H30 PAR : RADIO OKAPI

Joseph Olenga Nkoy. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

« Il y a un problème dans le pays. Nous participons tous à l’assassinat de la République. Nous devons prendre conscience. Aujourd’hui, on est en train de le mettre dans une ambulance, et bientôt il sera conduit vers le cimetière. Il faut que nous refusions cela », a-t-il affirmé.

Pour Joseph Olenghankoy, les Congolais doivent se lever afin de prendre eux-mêmes leur destinée en main.

« Toute notre force aujourd’hui est posée sur la Monusco, une force étrangère. Donc, notre pays n’a plus de secret. Tous les Etats du monde sont ici. Ils connaissent vos langues, ils ont maîtrisé tous vos dialectes. Quand vous remarquez même les points de presse de la Monusco, les développements que ces colonels et capitaines vous font, est des fois dix fois mieux », a-t-il soutenu.

L’ancien ministre des Transports, sous le régime « 1+4″, s’étonne que même l’information d’Etat soit donnée à la presse nationale par la Monusco.

« Qu’est qui empêche notre armée de faire un point de presse par semaine ? Là, vous aller sentir le déséquilibre d’Etat », a-t-il déclaré.

Joseph Olengakoy s’est engagé, par ailleurs, à mobiliser les membres de l’opposition afin de susciter leur unité.

Repost

Commenter cet article