Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Kagame maître du jeu ? La guerre de l’Est une pure fiction aux conséquences réelles.

com

Crée le 10-07-2012-06h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 10-07-2012 -06h05 PAR : ARTV -NEWS

Kivu-3

 

A travers cette guerre d'agression, Kigali rêve d’une table ronde, pousser la classe politique congolaise au dialogue pour légitimer le pouvoir de J. Kabila aux abois. Où encore contraindre les congolais à laisser le bâton de commandement à J. Kabila, étant donné que les dernières élections en RDC ont laissé un goût amer à la communauté internationale et nationale. Ainsi par la diplomatie et les opérations de guerre à l’Est, ce dernier pourrait récupérer une certaine légitimité à travers une mobilisation nationale pour l’effort de guerre. Car depuis sa prestation blindée de serment au Camp tshashi, loin du peuple, J. Kabila a du mal à décoller, l’opinion publique constate que tous « les abracadabra » essayés par son gouvernement, sont nuls et sans effets. D’où le recours aux méthodes poutines, diversions, simulations, distractions…pour rester le plus longtemps au pouvoir.

La prise hier de la ville de Rutshuru vient de prouver que cette guerre, est une vraie farce, un véritable « jeu de la mort » joué à distance par des pros dans des salles climatisées.
 
Si nous voulons gagner cette guerre, il faudra d’abord commencer aux permutations des commandants régions militaires basés à l’Est. Jusqu’à ce jour, sur 11 régions militaires de la RDC, 9 sont dirigés par des Rwandais naturalisés Congolais ; sur 9 régiments basés à l’Est, 6 sont sous contrôle des officiers Ex-CNDP, ajoutés à cela l’ANR, DGM, administration territoriale, services spécialisés…les ravitaillements en armes, logistiques et finances proviennent de Kinshasa, Kigali, Bujumbura, Kampala.
 
Par ailleurs, le conclave sur la reforme de l’armée avait formulé quelques recommandations, notamment la nouvelle mise en place de l’armée, permutations des officiers issus du mixage et accords gouvernement-CNDP. Hélas, ces documents sont toujours dans les tiroirs de J. Kabila qui refuse de les signer.
 
Par conséquent, vu les degrés d’infiltrations de notre appareil sécuritaire, je suis pessimiste quant à l’issue positive de cette guerre. J. Kabila a verrouillé le parlement, gouvernement, auditorat militaire, ANR…personne n’a le droit de lever son petit doigt sur le dossier de l’Est de la RDC. Si les gens comme Martin Fayulu et les forces acquises au changement l’ont fait, c’est risque de leurs vies. A l’assemblée nationale, le mot d’ordre du Caporal Aubin Minaku, « c’est silence, on tue ».
 
La paix à l’Est passe par le dévissage de J. Kabila, c’est la lutte du Président Tshisekedi. Le Congo est un gâteau aux noix de coco pour Kigali et les firmes internationales, nous devons êtres proactifs et anticipatifs, le processus pour l’impérium est très complexe. Même les petits enfants savent que le pouvoir de Kinshasa n’a plus des ailes.
 
Ce que Kabila doit faire, « c’est de garder le silence car tout ce qu’il dira ou fera sera retenu contre lui, il aura le droit de choisir ses avocats, il n’en a pas, le tribunal congolais lui en donnera ».

 
Yves K.
Repost

Commenter cet article

muki-nza mabe 10/07/2012


loba loba koma koma sala sala ve kaka ba francais milayi na terrain boza kokoka te........landa exemple ya bsimon kimbangu, lumumba..... tshisekedi... tolingi action nde