Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

KINSAHSA APPROVISIONNE EN ARMES LE M23

com

 

Crée le 23-11-2012 14h50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 23-11-2012 - 22H30 PAR: ARTV-NEWS

Des soldats du gouvernement congolais, Goma, 18 novembre 2012

 


Les agresseurs du M23 sont approvisionnés en armes par Kinshasa avec la stratégie de Joseph KABILA le cheval de Troie...Une stratégie qui a fait déjà ses preuves. C'est une haute trahison, Goma ne devrait pas tomber...


Roger BONGOS


En quittant la ville de Goma, entre le 20 et le 21 novembre, sous la poussée des rebelles du M23, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont laissé derrière elles de nombreuses

armes et munitions. Y compris des canons.

Les soldats du M23 ne les cachent pas. Bien au contraire. Leurs « prises de guerre » - ces armes, munitions et canons laissés par l’armée loyale en débâcle -, ils les exhibent à Goma afin de « montrer que c’est bien Kinshasa qui approvisionne régulièrement et contre son gré, le M23 depuis le début », explique le porte-parole adjoint du mouvement Amani Kabasha. Une vingtaine de conteneurs remplis d’armements en tous genres sont ainsi stockés au port de la capitale du Nord-Kivu. On en trouve également à Katindo, l’un des quartiers de la ville.

Pour le moment, dans le Nord-Kivu, les armes se sont tues, mais, en prévision des négociations du week-end avec les chefs d’État de la région, le mouvement rebelle continue de clamer sa détermination. Et d’étaler son nouvel équipement.


Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Prises de guerre du M23 à Goma : "Kinshasa nous approvisionne depuis le début" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique Unite Centrale Prisca D'or

 

23/11/2012 à 18h:11 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. © Pierre Boisselet/JA

En quittant la ville de Goma, entre le 20 et le 21 novembre, sous la poussée des rebelles du M23, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont laissé derrière elles de nombreuses armes et munitions. Y compris des canons. Diaporama.

Les soldats du M23 ne les cachent pas. Bien au contraire. Leurs « prises de guerre » - ces armes, munitions et canons laissés par l’armée loyale en débâcle  -, ils les exhibent à Goma afin de « montrer que c’est bien Kinshasa qui approvisionne régulièrement et contre son gré, le M23 depuis le début », explique le porte-parole adjoint du mouvement Amani Kabasha. Une vingtaine de conteneurs remplis d’armements en tous genres sont ainsi stockés au port de la capitale du Nord-Kivu. On en trouve également à Katindo, l’un des quartiers de la ville.

Pour le moment, dans le Nord-Kivu, les armes se sont tues, mais, en prévision des négociations du week-end avec les chefs d’État de la région, le mouvement rebelle continue de clamer sa détermination. Et d’étaler son nouvel équipement.

Photos prises par notre envoyé spécial, Pierre Boisselet (@PierreBoisselet), à Goma, le 23 novembre



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Prises de guerre du M23 à Goma : "Kinshasa nous approvisionne depuis le début" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
23/11/2012 à 18h:11 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. © Pierre Boisselet/JA

En quittant la ville de Goma, entre le 20 et le 21 novembre, sous la poussée des rebelles du M23, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont laissé derrière elles de nombreuses armes et munitions. Y compris des canons. Diaporama.

Les soldats du M23 ne les cachent pas. Bien au contraire. Leurs « prises de guerre » - ces armes, munitions et canons laissés par l’armée loyale en débâcle  -, ils les exhibent à Goma afin de « montrer que c’est bien Kinshasa qui approvisionne régulièrement et contre son gré, le M23 depuis le début », explique le porte-parole adjoint du mouvement Amani Kabasha. Une vingtaine de conteneurs remplis d’armements en tous genres sont ainsi stockés au port de la capitale du Nord-Kivu. On en trouve également à Katindo, l’un des quartiers de la ville.

Pour le moment, dans le Nord-Kivu, les armes se sont tues, mais, en prévision des négociations du week-end avec les chefs d’État de la région, le mouvement rebelle continue de clamer sa détermination. Et d’étaler son nouvel équipement.

Photos prises par notre envoyé spécial, Pierre Boisselet (@PierreBoisselet), à Goma, le 23 novembre



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Prises de guerre du M23 à Goma : "Kinshasa nous approvisionne depuis le début" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

 

23/11/2012 à 18h:11 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. © Pierre Boisselet/JA

En quittant la ville de Goma, entre le 20 et le 21 novembre, sous la poussée des rebelles du M23, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont laissé derrière elles de nombreuses armes et munitions. Y compris des canons. Diaporama.

Les soldats du M23 ne les cachent pas. Bien au contraire. Leurs « prises de guerre » - ces armes, munitions et canons laissés par l’armée loyale en débâcle  -, ils les exhibent à Goma afin de « montrer que c’est bien Kinshasa qui approvisionne régulièrement et contre son gré, le M23 depuis le début », explique le porte-parole adjoint du mouvement Amani Kabasha. Une vingtaine de conteneurs remplis d’armements en tous genres sont ainsi stockés au port de la capitale du Nord-Kivu. On en trouve également à Katindo, l’un des quartiers de la ville.

Pour le moment, dans le Nord-Kivu, les armes se sont tues, mais, en prévision des négociations du week-end avec les chefs d’État de la région, le mouvement rebelle continue de clamer sa détermination. Et d’étaler son nouvel équipement.

Photos prises par notre envoyé spécial, Pierre Boisselet (@PierreBoisselet), à Goma, le 23 novembre



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Prises de guerre du M23 à Goma : "Kinshasa nous approvisionne depuis le début" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique

 

23/11/2012 à 18h:11 Par Jeune Afrique
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. Le M23 a récupéré une partie des armes des FARDC à Goma. © Pierre Boisselet/JA

En quittant la ville de Goma, entre le 20 et le 21 novembre, sous la poussée des rebelles du M23, les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont laissé derrière elles de nombreuses armes et munitions. Y compris des canons. Diaporama.

Les soldats du M23 ne les cachent pas. Bien au contraire. Leurs « prises de guerre » - ces armes, munitions et canons laissés par l’armée loyale en débâcle  -, ils les exhibent à Goma afin de « montrer que c’est bien Kinshasa qui approvisionne régulièrement et contre son gré, le M23 depuis le début », explique le porte-parole adjoint du mouvement Amani Kabasha. Une vingtaine de conteneurs remplis d’armements en tous genres sont ainsi stockés au port de la capitale du Nord-Kivu. On en trouve également à Katindo, l’un des quartiers de la ville.

Pour le moment, dans le Nord-Kivu, les armes se sont tues, mais, en prévision des négociations du week-end avec les chefs d’État de la région, le mouvement rebelle continue de clamer sa détermination. Et d’étaler son nouvel équipement.

Photos prises par notre envoyé spécial, Pierre Boisselet (@PierreBoisselet), à Goma, le 23 novembre



Lire l'article sur Jeuneafrique.com : Prises de guerre du M23 à Goma : "Kinshasa nous approvisionne depuis le début" | Jeuneafrique.com - le premier site d'information et d'actualité sur l'Afrique
Repost

Commenter cet article

Milene 24/11/2012


Les combattants que certaines insultent tout le temps avaient bien parle de cela depuis tres longtemps et voila c'est arrive aujourd'hui! Personellement, il y a des gens a qui j'avais
informe que ces nomades pensent faire de l'Est du Kongo, un Tutsiland avec l'aide des pays occidentaux bien sure. Et les USA avec a la tete un president de pere Luo qui sont pareils aux Tutsis,
c'est vraiment leur espoir. Le monsieur de la maison blanche avait meme recu le genocidaire du peuple Kongolais a la maison blanche, allez-y comprendre! Et pourtant, il avait recu un prix
nobel de la paix quelques mois apres avoir ete elu en 2008. Un nilotique, je ne peux pas faire confiance. Comment je peux etre president d'un pays agresse et je vais faire des reunions de
negociations avec les agresseurs, cela ne tient pas du tout debout, a moins ce que je sois complice! Et le taximan est complice depuis tres longtemps! Et la plupart de nous de la diaspora
Kongolaise meme ceux-la qui ont quitte le pays il y a plusieurs annees, c'est clair comme l'eau a boire, que ce monsieur, chauffeur de taxi, n'est ni Kongolais et ne fera rien pour le Kongo ni
pour le peuple Kongolais. Il n'y a que les gens si c'est de PPRD qui ne voit pas encore clair ou tout simplement qui font semblant de ne pas savoire qu'il est Ruandais et c'est sur qu'ils le
savent tres bien. Ce n'est pas Kampala ni Ruanda qui va regler le probleme du Kongo, ce n'etait pas ces pays qui avaient aide le Kongo a avoir son independance mais les Kongolais eux-memes. Les
Portugais partent au Bresil et en Angola pour chercher du travail, les Espagnols dans certains pays de l'Amerique Latine et qu'est-ce que le Kongo n'a pas pour etre develope! Donc c'est aux
Kongolais de se prendre en charge, on est assez nombreux pour aneantir l'ennemi!!!!! La voix du peuple c'est la voix de Dieu. 

Nsiabamfumu 25/11/2012


Je suis complètement d'accord avec le commentaire précédant. Je suis basoudi par la classe politique kongolaise. Tous ces gens respectacles se font prendre en spectacle. Chez les tutsi, lorsque
l'on touche à un frère, c'est toute la communauté qui réagit. L'on comprend le massacre des partisans de Bundu dia Kongo. Chez les congolais, la famille de PPRD, les tutsi marchent sur les
kongolais, ils piétinent la constitution, l'on entend que le soi-disant président va signer des accords comme si c'était un bien personnel le Kongo et les congolais laissent faire? Les deux
assemblées laissent faire? Même pas décider de la destitution de ce type? Ils tolèrent que des kongolais soit massacrés devant leurs yeux!!!! e qui expliqent aussi que des compatriotes, les
enfants, les femmes, même âgées sont violées et l'on continue à fermer les yeux. Dans son temps, même la MONUSCO l'avait déjà fait. Comment peuvent-ils être crédibles sur ce point?


Bref, il faut que les généraux, les assemblées haute et basse destituent courageusement ce type et que la paix revienne au Kongo.