Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Kinshasa : l’hôpital général de référence de Makala sans eau depuis 3 mois

com

Crée le 18-04-2012- 08h50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mecredi 18-04-2012 - 09H05- AFRIQUE REDACTION PAR:RADIO OKAPI

Des pompes de la Regideso le 4/4/2012 à l’usine de fourniture d’eau de Kinshasa- Ngaliema, réhabilitée par la coopération Japonaise. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

L’eau ne coule plus à l’hôpital général de référence de Makala, ex-Sanatorium de Kinshasa depuis trois mois. Le personnel médical de cet hôpital décrie cette situation et craint le risque de propagation de plusieurs maladies dans cet hôpital. 

« Un grand hôpital comme celui-ci n’a pas d’eau. Les toilettes ne sont pas nettoyées, nous sommes tous exposés à la contamination. Surtout le personnel soignant qui court de grands risques puisqu’il touche parfois du sang des malades… », affirme un médecin trouvé sur place.

Les malades sont obligés de débourser 2700 Francs congolais (2,93USD) pour acheter l’eau dans d’autres quartiers. Cette somme comprend le prix d’un bidon de 20 litres vendu à 200 Franc congolais (0,21 USD) et le transport qui revient à 1500 FC (1,63 USD), affirme un patient.

La pénurie d’eau est aussi observée dans quelques quartiers de Kinshasa comme Télécom dans la commune de Ngaliema et quelques quartiers des communes de Makala et Selembao.

Le directeur provincial de la Regideso/ Kinshasa, Gervais Tanriba, explique que cette pénurie est dû au disfonctionnement de l’usine de Ngaliema qui alimente cette partie de la ville.

Il promet néanmoins de trouver une solution pour l’hôpital d’ici trois mois grâce à un financement d’une ONG internationale.

Concernant les ménages, Gervais Ntariba invite la population de Makala à la patience en attendant la mise en service de l’usine de Ngaliema. Cette pénurie a aussi affecté pendant plus de cinq jours la prison centrale de Makala.

Le directeur de la prison centrale, Dieudonné Kitungwa a affirmé, mardi 17 avril, que l’eau a repris à couler depuis lundi 16 avril.

Repost

Commenter cet article