Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Kinshasa/Ngaliema : Djelo Binza sans eau depuis 2 ans !

com

Crée le 31-08-2012- 02h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 31-08-2012 - 06h18 PAR :OBSERVATEUR



Le quartier Djelo Binza dans la commune de Ngaliema est sans eau depuis bientôt 2 ans. Denrée indispensable à la vie, l'eau à Djelo Binza ne coule  plus de robinets malgré la présence des tuyaux de la  Regideso. Selon les premiers éléments en  notre possession, cette situation s'expliquerait par le relief montagneux du quartier qui ne permet pas à l'eau d'atteindre les parcelles des abonnés. D'un autre côté, on expliquerait cette carence en eau par le bouchage des conduites de la Regideso.

Pour cette frange de citoyens de Djelo Binza, la Regideso est invitée à venir renouveler les différents tuyaux qui desservent ce quartier et mettre ainsi un terme au calvaire qu'ils endurent depuis 2 ans. Car à Djelo Binza, l'eau qui est une denrée rare, s'obtient avec mille et une difficultés. Il faut se réveiller au milieu de la nuit pour espérer " récolter " les quelques gouttes qui sortent des robinets. Sans cela, la seule alternative qui leur reste " ce sont les sources d'eau mal entretenues, eau aux conséquences graves sur le plan de la santé ", laisse entendre Bitumba Dinuya, habitant du quartier.

Et de poursuivre : " Les propriétaires de parcelles où l'eau coule des robinets profitent de cette situation pour se faire de l'argent en vendant le bidon de vingt litres à 200 FC " a affirmé Mme Françoise Mboko. " Imaginez ce qu'ils gagnent quotidiennement quand on sait que la population est estimée à des milliers d'âmes ".

Abordé par la presse, les responsables de la Regideso/Ngaliema mettent cette situation sur le compte des travaux de réhabilitation de l'usine de la Lukaya en cours. Pour eux, dès la fin des travaux, des améliorations sensibles pourront être observées. En attendant, il n'est demandé à la population de Djelo Binza que de prendre son mal en patience. Pour combien de temps ? Difficile de répondre avec certitude.

Julia Tamba

Repost

Commenter cet article