Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

L’Union européenne encourage la RDC à consolider l’Etat de droit et la démocratie

com

 

Crée le 23-10-2012  12h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 23-10-2012 -12H15 PAR : RADIOOKAPI

 
Herman Van Rompuy, le président du conseil européen depuis 2009. Photos droits tiersHerman Van Rompuy, le président du conseil européen depuis 2009. Photos droits tiers

 

L’Union européenne (UE) encourage la RDC à «procéder rapidement aux reformes nécessaires visant à ancrer fermement l’Etat de droit et la démocratie dans le pays», a déclaré le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, à l’issue de sa rencontre avec le Premier ministre congolais, Augustin Matata Ponyo, lundi 22 octobre à Bruxelles. 

Herman Van Rompuy a insisté sur la nécessité d’établir l’Etat de droit en RDC:

«J’ai encouragé le Premier ministre à procéder rapidement aux réformes nécessaires visant à ancrer fermement l’état de droit et la démocratie en RDC, tout particulièrement en matière de réforme du secteur de sécurité et concernant le processus électoral. Il est dans l’intérêt de l’Union européenne d’apporter son soutien à des Etats démocratiques bien gouvernés, qui respectent l’État de droit et les droits de l’homme et agissent pour le bien de la population

Herman Van Rompuy a affirmé avoir été informé, au cours de cette rencontre, par  Matata Ponyo du programme de réformes de son gouvernement, notamment des priorités en matière de consolidation macro-économique, du climat des affaires et de gouvernance ainsi que de l’état des préparatifs pour la suite du processus électoral.

Sur ce point, Herman Van Rompuy a rappelé que l’UE avait «beaucoup investi dans un avenir démocratique, prospère et stable pour la RDC». Elle est, à ce jour, le premier partenaire de la RDC. Elle pilote dans ce pays deux missions de gestion de crise en RDC, l’Eusec et l’Eupol, qui accompagnent les autorités dans la réforme de l’armée et de la police.

S’agissant de la situation dans l’Est du pays, l’UE dit réitérer sa solidarité envers la RDC concernant le respect de son intégrité territoriale et souligne que toute aide, notamment extérieure, au M23 et aux autres groupes armés actifs dans l’Est du pays, doit cesser sans délai.

Le président du Conseil européen dit avoir exprimé au Premier ministre de la RDC sa profonde préoccupation «quant au nombre croissant de déplacés et de réfugiés, et a assuré que l’Union européenne restera à l’avant-garde des efforts humanitaires ».

L’UE invite tous les pays de la région à condamner les activités militaires des groupes armés et invite la RDC à renforcer le consensus de base dans les Kivu et à affirmer l’Etat de droit dans ces provinces.  Par ailleurs, le président du Conseil européen dit encourager le dialogue et la recherche de solutions politiques entre la RDC et ses voisins.

Ce message de l’Union européenne intervient au moment où un rapport d’experts des Nations unies, non encore oublié, accuse l’Ouganda et le Rwanda de soutenir la rébellion du M23, qui sévit depuis début mai dans le Nord-Kivu.

Repost

Commenter cet article