Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

La France accorde au Pam un million d’euros pour assister les déplacés de l’Est de la RDC

com

Crée le 16-10-2012  02h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 16-10-2012 -12H50 PAR : RADIO  OKAPI

Yamina Benguigui, la ministre française de la Francophonie le 14/10/2012 au palais du peuple à Kinshasa, lors de la conférence de presse marquant la clôture du 14ème sommet de la francophonie. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La France a accordé un financement d’un million d’euros au Programme alimentaire mondial (Pam)/RDC pour soutenir les opérations d’urgence dans l’Est du pays, en proie à des combats entre militaires congolais et groupes armés. La convention de financement a été signée lundi 15 octobre entre la ministre française déléguée à la Francophonie, Yamina Benguigui, et un représentant du Pam à Kanyaricunya, à 10 kilomètres de Goma au Nord-Kivu. Cette localité abrite environ quinze mille familles de déplacés dont quelque onze mille sont assistées par les humanitaires. 

Ces déplacés ont fui le territoire de Rutshuru, théâtre des combats entre militaires et rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) depuis le mois de mai dernier.

Les responsables du Pam ont affirmé que la contribution de la France devra leur permettre d’acheter plus de mille tonnes de vivres à acheminer dans la région. Cette aide devra être distribuée à près de cent mille personnes arrivées à Kanyaricunya depuis le mois de septembre dernier.

Au total, plus de cinq cent mille personnes déplacées sont enregistrés dans les provinces des Nord et Sud-Kivu entre les mois de janvier et août 2012. Elles sont nourries par le Pam. Cette agence des Nations unies a indiqué qu’elle a besoin d’environ 66,3 millions d’Euros pour prendre en charge toutes ces personnes.

Après la signature de cette convention, la ministre Yamina Benguigui a aussi rendu visite aux déplacés de Kanyaruchinya à qui il a déclaré que « la France était à leurs côtés ».

« Toutes les forces, notamment l’Union européenne mais aussi la RDC, doivent se mobiliser pour que la paix revienne dans cette partie de la République et que ce camp [de déplacés] disparaisse », a déclaré Yamina Benguigui.

Repost

Commenter cet article