VOS-COMMENTAIRES-ARTV-copie-2.png

Derniers Commentaires

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • MANGER DES CHIENS-REPAS DE CHIEN
  • MANIF AMBASSADE RDC PARIS 089
  • VOLEUR DU CABLE 7
  • FG - FERRE
  • fidel

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

  afriqueredaction.jpg

 

Il y a actuellement  43  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée le 19-04-2014 - 21H50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ETINTERNATIONALE . Mis à jour samedi le 19-04-2014 - 22H00 PAR : ARTV NEWS Bernard KATOMPA en compagnie de ses malabars et sbires Les vieilles habitudes congolaises de la première dictature dialeloliste (griots) de Mubutu ont fait surface lors de la conférence de celui qui devrait jouer le rôle que celui qu'on appelle Joseph KABILA l'a confié. Pour, afin d'avoir l'idée sur ce qui se dit, de ce fameux « millionnaire », qui n' en est pas d'ailleurs un. Pas de traçabilité sur son passé dans le combat, encore moins une référence comme celui du « fortuné» […]
Mardi 10 juillet 2012 2 10 /07 /Juil /2012 13:54

Crée le 10-07-2012-06h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 10-07-2012 -06h05 PAR : LA TEMPETE DES TROPIQUES

 




Entre-temps, prochaine cible des agresseurs, la ville de Goma dans une psychose totale. La population cherche à se mettre à l’abri vers Bukavu, craignant des attaques, après la prise de Rutshuru centre et des localités environnantes. Selon des échos en provenance de la partie-Est de la République démocratique du Congo (RDC), le président rwandais Paul Kagame a été aperçu samedi 7 juillet dernier au grand centre de Bunagana, dans le Nord-Kivu, tombé depuis vendredi, entre les mains des éléments du M23, après d’intenses combats contre l’armée régulière.
Mais cette présence n’a été confirmée ni par la Monusco, ni par les Fardc, encore moins par les agresseurs, malgré qu’elle a gagné toute la ville de Goma. Ceci, s’il s’avérait réel, est une preuve irréfutable que le Rwanda est le principal artisan de la déstabilisation de la partie-Est de la RDC, chose qu’il a toujours niée.
Pour l’heure, selon des échos parvenus au chef-lieu de la province du Nord-Kivu, la ville de Goma serait la prochaine cible des agresseurs. Une grande psychose a gagné la population qui fuit déjà des combats, se dirigeant vers Bukavu. Des Congolais habitant cette ville craignent d’être attaqués simultanément sur deux fronts, à savoir le Grand-Nord et le Sud. Au regard de la situation géographique, notent plusieurs observateurs, l’attaque de Goma par les villes de Beni et Butembo en passant par Lubero et Kanyabayonga, ces entités du Grand-Nord, ne pourra être lancée qu’avec la complicité de l’Ouganda.
Ainsi donc, après Rutshuru centre, Bunagana... Goma risque de subir le même sort si les Forces armées du Rwanda multiplient leur capacité de nuisance au front cette semaine. Cela aura de graves répercussions sur la vie économique non seulement de l’Est de la RDC, mais aussi de l’ensemble du territoire national qui se nourrit aux mamelles du Nord-Kivu à travers les haricots, pommes de terre, poissons frais, poissons salés, fromages, viande et autres. Déjà, à la prise du grand centre de Bunagana, la Direction générale des douanes et accises (DGDA) a sans nul doute immédiatement ressenti ses effets par rapport à la réalisation de ses recettes, le grand centre occupé étant un important poste frontalier.

Radiation de Bosco Ntaganda et sa bande : un non évènement

Au lieu de prendre des mesures qui s’imposent pour sauver la RDC de l’agression dont elle est victime, le conseil supérieur de la défense de la RDC a décidé, vendredi 6 juillet, de radier de l’armée plusieurs officiers Fardc qui ont fait défection au Nord-Kivu et dont certains ont créé le Mouvement du 23 mars (M23). Parmi ces officiers figurent notamment Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI) pour des crimes de guerre et crimes contre l’humanité, ainsi que les colonels Ruzandiza dit Makenga Sultani et Vianney Kazarama, respectivement coordonnateur et porte-parole du M23.
Au cours de cette réunion présidée par Joseph Kabila et à laquelle ont notamment pris part le Premier ministre Matata Ponyo, le ministre de la Défense Luba Ntambo et le chef d’Etat-major des FARDC Didier Etumba, plusieurs décisions contre ces officiers ont été prises dont des mesures conservatoires sur leurs biens privés et le lancement des poursuites judiciaires.
Le communiqué publié à l’issue de ce conseil indique qu’en ce qui concerne le général Bosco Ntaganda et les colonels Makenga, Zimulinda, Kahina et Kazarama, des opérations de recherche visant leur arrestation devraient être lancées en urgence.
Bizarrement, jusqu’à ce jour, le gouvernement hésite encore de citer nommément son agresseur, le désignant toujours par” un pays voisin “. En plus, alors que l’implication rwandaise est établie clairement, l’exécutif continue de parler de “ mutins “ plutôt que d’“agresseurs “. Le ministre Kin-Kiey Mulumba qui a fait, par exemple, le compte-rendu de la réunion de samedi 7 juillet dernier, a déclaré que « ce pays doit donc être tenu solidairement pour responsable des dégâts matériels, des pertes en vies humaines et des graves violations des droits humains, dus à l’action de mutins dont les tirs ciblent non seulement les positions des FARDC mais aussi les campements des éléments de la Monusco ».
Pendant que les Congolais pleurnichent, les agresseurs se félicitent d’avoir remporté des succès sur le terrain à Bunagana, Rwanguba et Jomba.

Le gouvernement en appelle à « la mobilisation générale »

Le gouvernement a décrété, samedi 7 juillet, à travers un compte-rendu lu par le ministre Kin-Kiey Mulumba, la mobilisation de l’ensemble du peuple congolais pour faire échec à cette nouvelle tentative de déstabilisation du pays.
Le gouvernement en a profité pour remercier la Monusco pour son appui dans la lutte contre les agresseurs, de même que la communauté internationale pour avoir clairement dénoncé l’implication étrangère dans la déstabilisation de l’Est de la RDC.
Il a demandé au Conseil de sécurité des Nations unies de « tirer toutes les conséquences qui s’imposent à l’endroit de tous ceux qui mettent à mal la paix et la sécurité dans la région des Grands lacs, endeuillant à nouveau le Nord-Kivu ».
LEFILS MATADY

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Page Facebook

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 


LOGO-AFRIQUE-REDACTION-TRAIT-NOIR-copie-1.jpg

Venez sur la nouvelle page de Roger BONGOS ( Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...Venez Liker ( Aimer ) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés