Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Le Grand Kasaï pleure Gustave Luabeya !

com

Créé le 10 -06-2011 à 09h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN | ACTUALITE | RDC | Mis à jour le VENDREDI 10- 06-2011 | 10h35| AFRIQUE REDACTION PAR : LA PROSPERITE

 

Ce fut un grand parmi les notabilités de l’espace Grand Kasaï. Gustave Luabeya s’est éteint, le mercredi 8 juin, dans la soirée. La nouvelle a d’abord circulé comme une traînée de poudre sous forme de supputations, avant d’être confirmée hier au crépuscule, par des sources autorisées, sur les antennes de la Rtnc. Enfin, il en ressort que l’ancien PAD de la Miba qui s’était, du reste, rendu lui-même, auprès de son médecin-traitant, pour un contrôle de routine, aurait pressenti sa fin venir. Quelques minutes seulement avant, il était au volant de sa voiture, en provenance de sa résidence du Rond-Point Socimat, à la Gombe. Tout a tourné court, tout s’est écroulé, en un clin d’œil. Voilà ! Luabeya, un ex-PAD qui succéda naguère à Jean-Charles Okoto Lolakombe à la tête de la Minière de Bakwanga, Miba, une société spécialisée en exploitation du diamant industriel, avant d’en être remercié par Jeanine Mabunda, l’actuelle Ministre du Portefeuille, plus de trois ans après. Ce qui n’était jusqu’ici qu’une espèce de spéculation s’est, finalement, confirmée. Luabeya n’est plus ! Il est décédé le mercredi 8 juin, dans la soirée. Les circonstances de cette mort sont cependant restées atypiques. Voici un malade qui conduit sa propre voiture jusqu\'à l’hôpital. Objectif ? Se faire faire un contrôle de routine. Des sources non confirmées par les médecins renseignent unanimement qu’il était à l’hôpital, pour repartir, comme l’accoutumée, chez lui. Ce n’était pas la première fois, dit-on. L’on parle même d’une transfusion sanguine dont il a bénéficié, ce soir-là. Mais le destin, lui, avait clos ses calculs. C’était la fin d’une course, la fin d’une vie. Luabeya s’est éteint. C’est fini. La consternation est donc totale chez les fils et filles du Grand Kasaï. Ce sont des pleurs et désolations chez tous les kassapards, les agents et cadres de la Miba. Il semble qu’après tous les hommages à Kinshasa, sa dépouille mortelle irait à Mbuji-Mayi où les parents, frères et sœurs l’attendent à leur tour, pour la suite du deuil jusqu’à l’inhumation. Zoom sur Gustave Luabeya Né le 20 mars 1951, Luabeya a tiré sa révérence, le mercredi 8 juin 2011. Il aura vécu soixante ans et environ trois mois sur cette terre des hommes. Il fut un ancien de l’Université de Lubumbashi où il obtint un titre d’ingénieur civil, en 1980. Luabeya a fait ses premiers pas à la Gécamines, plus précisément à Kolwezi. Puis, il est venu à la Miba, dans les années 2000-2002. Plus tard, Luabeya occupera le Poste le plus convoité de Président-Administrateur Délégué de la Miba pendant environ trois ans. L’on se souviendra qu’à son arrivée à la tête de la Miba, lors d’une cérémonie de remise et reprise avec Jean-Charles Okoto Lolakombe actuellement Ambassadeur de la RD. Congo en Ouganda, Luabeya s’était fixé trois objectifs : œuvrer à tout ce qui devait concourir à l’augmentation quantitative et qualitative de la Miba, améliorer le social des travailleurs et, enfin, contribuer à l’essor merveilleux de l’environnement en vue du rayonnement non seulement de la Ville de Mbuji-Mayi mais également de toute la Province du Kasaï Oriental. C’était, au fait, ‘’un homme d’ambitions, un homme serviable, un homme dévoué à la cause pour laquelle il se sera battu, celle de servir son pays’’, soutient-on.

Repost

Commenter cet article