Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Mambasa: 4 000 habitants de Bakaiko fuient les miliciens fidèles à Morgan

com

Crée le 08-09-2012-11h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le samedi 08-09-2012 - 15h25 PAR : ARTV-NEWS

Des déplacés de guerre à l'EST de la RDCongo . (droits tiers). 

La société civile de Mambasa a signalé, vendredi 7 septembre, un déplacement massif des populations dans le groupement Bakaiko, à près de 160 km au sud-est de ce territoire de la Province Orientale. Plusieurs ménages fuient la présence des miliciens fidèles Paul Sadala alias Morgan dans leur village, selon la même source. 

Environ quatre mille personnes ont abandonné leurs villages dans le groupement Bakaiko chefferie de Babila Babombi. Selon le président de la société civile locale, les villages de Nyaluka, G6, Mambaka ou encore Makumo sont vidés de leurs populations.

Ces dernières craignent la présence des hommes du chef milicien Morgan et  se dirigent vers les villages voisins de la province Nord-Kivu.

En effet, depuis les attaques des FARDC dans le secteur de Pangoy, les hommes de Morgan sont venus installer leur nouvelle base à Nyaluka dans le secteur d’Elota.

Selon des sources locales, ces derniers obligent la population locale à prendre en charge leur alimentation.

Toujours selon le président de la société civile, ces paysans craignent également d’être des victimes des affrontements entre les FARDC et ses miliciens.

Le chef de groupement de Bakaiko a confirmé les faits et dit redouter que ce déplacement accentue la misère de ces populations.

Des milliers d’autres déplacés de guerre, venus d’Epulu, vivent dans le territoire de Mambasa vivent dans des conditions précaires, sans assistance. Ces populations avaient fui Epulu à la suite des attaques armées des miliciens du chef rebelle Paul Sadala alias Morgan, le 24 juin dernier.

Les combattants Maï-Maï du chef milicien Morgan avaient pris le contrôle de la Réserve de faune à okapis (RFO) d’Epulu (Ituri), le dimanche 24 juin.

Repost

Commenter cet article