TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • LA BARRE LES PARTENAIRES AR
  • LIBYE
  • HOMME FORT
  • Marte-Deborah-Dalelv
  • evariste-boshab

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  87  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Vendredi 28 septembre 2012 5 28 /09 /Sep /2012 13:55

 

Crée le 28-09-2012  12h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 28-09-2012 -13H50 PAR :OBSERVATEUR



Clôturant la mission  menée du 23 au  28 septembre à Kinshasa, le 1er vice gouverneur de la Banque de la république du Burundi, Melchior Wagara a fait le point sur  les échanges et contacts établis avec la Banque Centrale du Congo. " Nous avons voulu profiter de l'expérience des cadres de la  Banque Centrale du Congo. Nous voilà à la fin de notre mission. .. Nous avons retenu beaucoup de choses. Nous avons obtenu beaucoup d'informations. Nous avons visité certaines salles et des machines.  Franchement pour reprendre ce que le consultant qui est venu avec nous a dit : cette visite à la Banque centrale du Congo nous permet de gagner deux ans.

En d'autres termes, si nous avions amorcé lé projet dont nous avons envie avant de venir ici à la  BCC, nous aurions passé deux ans en tâtonnant. Peut être sans aboutir tout à fait aux résultats qu'il fallait. Mais maintenant, nous venons de gagner deux ans.  Vous pouvez imaginer vous-mêmes ce que nous avons gagné…. "

Pourquoi avoir choisi la BCC et non une autre Banque centrale, s'est interrogé la presse? Melchior Wagara n'est pas allé par quatre chemins. " D'abord, la BCC est une banque sœur. Deuxièmement, en nous informant auprès des autres banques qui sont autour de nous, nous apprendrons que la BCC a suivi le processus que nous sommes en train de suivre.

Voila  pourquoi nous avons dit comme la BCC est une banque sœur, au lieu d'aller plus loin du pays, mieux vaut venir ici à  Kinshasa consulter  la Banque Centrale du Congo ". Au regard des impressions l'on peut affirmer que la mission de la délégation conduite à la BCC s'est traduite par un gain de temps et d'expertise pour les experts burundais. Ceux-ci ont quitté Kinshasa ce vendredi 28 septembre matin.

De la prestation du gouverneur Jean-Claude Masangu hier jeudi 27 septembre, il ressort que  la Banque centrale sœur du Burundi a un  projet d'informatique. Cette banque est à la recherche de l'outil informatique. " Elle est à  la recherche  des facilités pour lui permettre de passer le cap  de son informatisation. Du stade  où son informatisation se trouve aujourd'hui au stade où la Banque Centrale du Congo  est.  Nous avons un équipement qu'on appelle Navision que vous connaissez bien. Cet équipement, il y a peu de banques centrales européennes qui l'ont.

Parfois, l'on n'en est pas conscient. Donc, il faut visiter pour voir les fonctionnalités que nous avons. Ce sont toutes ces fonctionnalités là que la banque sœur du Burundi voudrait mettre en place chez elle. Allons, le conseil que j'ai prodigué  c'est de  bien observer, de critiquer, de noter de façon à tirer les leçons de cette visite de site.

Il ne faut pas qu'ils fassent les mêmes erreurs que  nous avons commises. Parce que lorsque vous passez d'un environnement que vous connaissez à un environnement qui est nouveau, vous êtes un peu bleu. Vous commettez beaucoup d'erreurs, vous prenez beaucoup de temps. Donc, tout cela nous avons mis à la disposition de la banque centrale du Burundi ", a fait observer J-C Masangu.

Naturellement, cette rencontre a permis au numéro un de la BCC de faire passer un message  au Vice gouverneur  Melchior Wagara. " Mais, le plus grand conseil que j'ai donné c'est un conseil managérial. C'est le travail.

Le travail qui compte.  Mais, il faut avant tout avoir une vision. Vision de la Banque centrale du Burundi. Qu'est-ce qu'elle veut être ? Par rapport à leur pays, avoir une stratégie.

Et quand vous avez cette stratégie, il faut tenir bon et mettre en œuvre cette stratégie. Il y aura toujours des personnes, des institutions, ou l'opinion publique ou même la presse, qui émettront des  avis ou des opinions qui peuvent aller à l'encontre de cette stratégie.

Donc, à la Banque centrale du Burundi de tenir bon. Un autre élément aussi, c'est la formation des cadres et agents d'une Banque centrale est extrêmement important. Formation pour les métiers d'aujourd'hui et formation pour les métiers de demain. Parce que le monde évolue, le monde change. Et vous devez anticiper ".

S'inspirer de l'expertise de la BCC

Et un tout dernier point, explique Jean-Claude Masangu, c'est le style de management qui est important. " Ils peuvent choisir un style dirigiste ou un style participatif. Nous, à la Banque Centrale du Congo, nous avons choisi un style participatif qui permet à tous les directeurs ou agents de s'exprimer dans une réunion sur un point donné. Et puis on en débat, ils peuvent être contre, ensuite on décide ensemble. Et c'est comme cela que nous créons une culture d'entreprise qui nous permet d'être efficients et  efficaces. Et d'avoir des bons résultats ".

Pour mémoire, la délégation conduite par le 1er vice gouverneur Melchior Wagara est arrivée à Kinshasa depuis le dimanche 23 septembre pour s'inspirer de l'expérience et expertise des cadres de  la BCC. Après une visite de courtoisie  au gouverneur Jean-Claude Masangu, le lundi 24 septembre, les deux parties en présence ont commencé les échanges. Plusieurs exposés ont été présentés aux experts de la banque nationale du Burundi. Entre autres, l'on peut citer : Méthodologie d'élaboration du Plan stratégique 2011-2013 de la BCC ; Gouvernance du système d'information de la BCC ; le système d'information de la BCC ; le système d'informations comptables de la BCC ; Principaux changements induits par la mise en service de  Navision  et  Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences avant, pendant et après la mise en production de Navision.

Enfin, dans tous les cas, il s'est agi des retrouvailles entre les experts  congolais et burundais. Dans les années 1950, sous la  colonisation belge ; la RDC, le Burundi et le Rwanda avaient  un  seul Institut d Emission : la   Banque du Congo Belge et du Rwanda -Urundi dont le siège se trouvait à Kinshasa. En d'autres termes, les experts burundais sont revenus s'inspirer à une source bien entretenue par leurs collègues congolais. Et ils sont repartis satisfaits avec une bonne impression sur la qualité de l'expertise trouvée à la BCC à Kinshasa.

 Didier Munsala Buakasa

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés