Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Nord-Kivu : le M23 occupe les positions abandonnées par les forces spéciales rwandaises à Kiseguro

com

Crée le 04-09-2012-13h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 04-09-2012 -   18h28 PAR :ARTV-NEWS

Des soldats des FARDC se retirent de Rutshuru au Nord-Kivu/ Photo Radio Okapi.

Les rebelles du Mouvement du 23mars (M23) occupent depuis le lundi 3 septembre les positions militaires abandonnées par les forces spéciales rwandaises à Kiseguro, à environ vingt kilomètres au Nord-Est du chef-lieu du territoire de Rutshuru dans la province du Nord-Kivu. Des sources concordantes renseignent que les rebelles du M23, des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) et les Maï-Maï se partagent l’axe Kiwanja-Nyamilima-Ishasha. 

Ces sources indiquent que le M23, basé au chef-lieu du territoire contrôle Rutshuru jusqu’à Kiseguro, les FDLR contrôlent la partie nord de Kiseguro depuis Katwiguru jusqu’à Buramba, puis du nord de Nyamilima jusqu’à Ishasha. Les miliciens Maï Maï occupent toujours Nyamilima.

Déployées depuis février 2011 à Rutshuru pour la traque des FDLR, les forces spéciales rwandaises se sont retirées depuis vendredi dernier des villages de Katwiguru, Kiseguro et Kaunga dans le territoire de Rutshuru.

Après le départ des forces spéciales rwandaises, les FDLR ont occupé samedi 1er septembre Kiseguro, une des positions abandonnées. Les rebelles du M23 les y ont délogés lundi 3 septembre, apparemment sans combats, précisent des sources de la société civile locale.

Toutefois, quelques tirs ont été entendus dans le secteur, pendant au moins une dizaine de minutes, ajoutent les mêmes sources.

Selon elles, la population civile sur l’axe Kiseguro jusqu’à Buramba s’inquiète de cette situation craignant des affrontements entre les rebelles du M23 et les FDLR. La rentrée scolaire a même été perturbée dans cette partie.

Les chefs de l’Etat des Grands Lacs vont se retrouver cette semaine à Kampala, en Ouganda, pour valider les modalités de la composition et d’une force internationale neutre à déployer le long de la frontière entre le Rwanda et la RDC pour lutter contre les groupes armés qui pullulent dans cette zone.

Le principe de cette force neutre a été levé fin juillet au cours d’une réunion des Chefs d’Etat de la Conférence internationale pour la région des Grands Lacs tenue en marge du sommet de l’Union africaine.

Repost

Commenter cet article