Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Nord-Kivu: nouveaux affrontements entre FARDC et M23 à Rutshuru

com

Crée le 25-07-2012-05h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mercredi 25-07-2012 - 17h15 PAR :ARTV-NEWS-RADIO OKAPI

 
Les FARDC en patrouille mixte avec les casques bleus de la Monuc à Mbwavinya. Photo MONUC / Marie Frechon (2008). 

Des violents combats opposent les Forces armées de la RDC (FARDC) aux rebelles du Mouvement du 23 mars (M23) depuis ce mercredi matin dans la cité de Kiwanja, à Rutshuru-Centre et à Kalengera (Nord-Kivu).

Sans avancer le bilan, des sources sur place affirment que la Monusco a mis à contribution ses hélicoptères de combat pour appuyer l’armée régulière.

La mission onusienne pilonne les positions du M23 dans les collines surplombant les quatre localités (Kiwanja, Rutshuru-Centre, Kalengera et Rugari), affirment des sources locales.

A Rugari, environ 40 km de Goma, les FARDC ont réussi hier mardi à déloger les rebelles et seraient actuellement en progression vers Rumangabo, 50 km de Goma, pour notamment assurer son contrôle, selon un officier militaire engagé dans cette contre-offensive.

Certains habitants de Kiwanja et Rutshuru ont trouvé refuge à la base de la Monusco à Kiwanja.

D’autres populations de Kibumba, proche de Rugari, affluent vers Kanyaruchinya, à 7 km de la ville de Goma.

Des affrontements à l’arme lourde avaient repris depuis hier mardi matin entre les Forces armées de la RDC (FARDC) et les rebelles du M23 dans les villages de kakomero et Mwaro, à plus ou moins 2 km de Kibumba (Nord-Kivu).

Les rebelles avaient contourné les positions de l’armée régulière, en passant par les localités de Ngugo, Bisoko et Rwaza en groupement de Rugari, à plus de 50 km de Goma, chef-lieu de la province.
La population du secteur de Rugari qui avait fui vers le camp militaire de Rumangabo était bloquée en route suite aux détonations des bombes entendues entre ces deux localités.

Ces combats ont provoqué des milliers de déplacés internes dans cette contrée.

Repost

Commenter cet article