TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • PAUL KAGAME ET JOSEPH KABILA
  • DSCF5452
  • images-fonction publique 821545438
  • teheran-iran-manifestation
  • inondation-4.jpg

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  48  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Dimanche 7 octobre 2012 7 07 /10 /Oct /2012 12:50

Crée le 07-10-2012  12h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le dimanche 07-10-2012 - 12H40 PAR : CONGO NEWS


 



L’opposition est bel et bien unie. Il suffit de lui en donner l’occasion pour le démontrer. Comme hier, le 5 octobre, lorsque Vital Kamerhe l’a convié, à Notre Dame de Fatima, à la présentation de son plan de sortie de crise. Presque tout ce que l’opposition compte du gros gabarit, en tout cas les représentants des principaux courants de l’opposition ont répondu à l’appel. Le MLC s’est représenter au plus haut sommet avec la présence de son secrétaire général adjoint et président de son groupe parlementaire, Jean-Lucien Bussa. L’intraitable José Makila a pointé présent pour le compte du groupe d’Antipas Mbusa Nyamwisi, les Libéraux démocrates.

Serge Mayamba a marqué l’implication de l’UDPS, néanmoins son courant qui considère que concourir au poste de porte-parole de l’opposition, c’est couper les dernières attaches avec Etienne Tshisekedi. Dans la suite, les alliés de l’UDPS, les FAC-Forces acquises au changement ont aligné, pour la circonstance, Ingele Ifoto, Jean-Pierre Lisanga Bonganga, Kovo Ingila. Présence surprise et très remarquée, celle de Moïse Moni Della dont le RCD-N -le parti de Roger Lumbala compte le plus grand nombre des sièges parmi les FAC, soit quatre. Autres alliés, ceux de l’UNC, notamment Franck Diongo, Médard Mulangala, Mwenze Kongolo, Steve Mbikayi, Gaston Dyndo Zabondo et la silhouette charismatique de Ne Mwanda Nsemi. Christian Badibangi s’est absenté, une façon de confirmer son éloignement avec l’idée de présenter sa propre candidature comme speaker de l’opposition. «Nous sommes tous réunis là pour montrer notre volonté d’assurer l’alternance derrière un leadership contre Joseph Kabila», a commenté l’un des députés de l’opposition les durs, Kovo Ingila dit Tomalanda. A cette belle fourchette d’opposants, Kamerhe a dit tout sa gratitude.

A chacun, il a reconnu son mérite, à un moment ou un autre de son speech. A Clément Kanku, il fait allusion pour son mérite d’avoir été le premier à appeler la population à se mobiliser en soutien aux FARDC. Il s’est étonné que le pouvoir ait combattu cette initiative pour lancer, par la suite, l’appel à la cohésion nationale. Il a évoqué également José Makila pour son courage quand il dénoncé la duplicité de Kinshasa dans la guerre de l’Est. Bussa a reçu la reconnaissance pour tant et notamment sa motion rejetée d’interpellation contre le Premier ministre. Pour ceux qui sont persécutés, il a plaidé. Plaidoyer pour Roger Lumbala, Mbusa Nyamwisi et Diomi Ndongala. Pour le cas Lumbala, il faudra se demander quelle motivation pour le régime à ouvrir des poursuites contre lui pendant que négociations sont engagées avec le M-23, depuis quelques jours, à l’hôtel Serena, Kampala. Le plaidoyer s’étend à la requête de libération de Jacques Chalupa, Fernando Kutino et Gabriel Mokia. Pour Kabila préoccupé, aujourd’hui, de rassembler au delà de sa majorité, Kamerhe se demande comment il ne voit le bénéfice que peut lui apporter des gestes aussi simples dans le sens de ces différentes requêtes.

Très conciliant, Kamerhe s’est incliné sur le combat de Tshisekedi, affirmant que si Joseph Kabila tient à obtenir l’apaisement, cela ne lui coûte rien de lancer un signal fort vers Limete. Par exemple, se rendre en personne à la rue Pétunias. «Dire à Tshisekedi que je suis prêt à un compromis pour rendre aux institutions la légitimité qui fait défaut», a suggéré VK. Il a proposé une action analogue envers Mgr Laurent Monsengwo Pasinya que des hommes du pouvoir se sont permis d’outrager, il y a quelques mois. Autant pour Jean-Pierre Bemba si Kinshasa peut solliciter la fin des poursuites contre le chairman. Sur le chapitre de la gestion des provinces, il a conseillé de ne pas attendre que tout vienne d’en haut. Ce qui lui a donné prétexte pour Moïse Katumbi en exemple, ne fut-ce que pour ce qu’il a fait du TP Mazembe, double vainqueur de la Ligue des champions et vice-champion du monde des clubs. Il n’a pas pu parler de Katumbi sans y associer le conflit que Jean-Claude Muyambo entretient contre le gouverneur. «Tous deux sont des grands et deux grands amis. Je les appelle à un dépassement de soi. Je sais qu’ils en sont capables», a exhorté Kamerhe. Kamerhe est sorti de Fatima avec une image de fédérateur encore plus consolidée, surtout qu’il a demandé lui-même pardon.
M. NKOSO

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés