TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

VOS-COMMENTAIRES-ARTV-copie-2.png

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • ARMEE RWANDAISE
  • DSCF0694
  • afrique redaction les stats
  • TSHI
  • MAMADOU NDALA MORT LE 2

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

  afriqueredaction.jpg

 

Il y a actuellement  42  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png




Crée le 20-07-2014 - 16H05 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER.. BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE INTERNATIONALE . Mis à jour dimanche le 20-07-2014 -16H40 PAR :ARTV NEWS Freddy MULONGO, le fouineur annonçait déjà le 4 janvier 2012, la fortune illicitement gagnée de Kabila. Aujourd’hui, Forbes, 2 ans après donne raison au monument de la presse congolaise...Eteya Bino (prenez en de la graine). Les journalistes ont de la mémoire ! La date du 4 janvier, n'est ni anodine encore moins un hasard. Chez les journalistes chevronnés tout est lié avec les événements qui nous habitent. Qui font de nous, ce que nous sommes aujourd'hui, les vrais résistants de la […]
Mardi 26 janvier 2010 2 26 /01 /Jan /2010 10:38

Créé le 26.01.10 à 09h58
AFRIQUE REDACTION | OUVRAGE | RDC | Mis à jour le Mardi | 26.01.10 à 10h00. Par : AFRICA NEWS.
Laurent BUADI


Le panier suspendu de l’ouvrage sera utilisé au coulage d’irrigation tandis que la conception du tablier répond au standard international des autoroutes de niveau 1 reposant sur la capacité anti sismique de la magnitude VII pour une vitesse de circulation réglementée à 80 km/h. Le nouveau Mpozo aura une fréquence de la lutte contre les inondations de 100 ans

En ce moment où l’actualité est dominée par le séisme qui a mis à rude épreuve l’île d’Haïti en détruisant l’important de ses infrastructures et en fauchant la vie à près de 80.000 habitants de Port-au-Prince, sa capitale, et de ses environs, l’heure est venue pour les RD-Congolais, de s’interroger sur leur sort par rapport à la technologie utilisée pour la construction de ses infrastructures, dont la majorité se caractérise par les immeubles qui poussent dans la capitale, Kinshasa, comme des champignons.

Les normes en matière architecturale sont elles prises en compte ou se limite-t-on tout simplement à la beauté des ouvrages, sans plus? Question capitale que se posent des observateurs et qui nécessite la réaction des spécialistes du secteur. Partant ce questionnement et du doute qu’il soulève, AfricaNews s’est néanmoins intéressé à un ouvrage qui se veut adapté aux exigences du moment et devrait figure d’école. Il s’agit du tout nouveau pont Mpozo de la ville de Matadi, véritable porte d’entrée à la ville de Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo, dont les travaux effectués par l’entreprise chinoise CREC avec comme maître d’ouvrage la SARL Groupe du 7ème bureau des chemins de fer de Chine avancent à pas de géant. L’un des fleurons des ouvrages du secteur infrastructures réalisées dans le cadre des 5 chantiers de la République, celui-ci viendra remplacer l’ancien pont situé à seulement un jet de salive de là et qui croule déjà sous le poids de l’âge, n’ayant plus devant lui un long avenir par rapport à la surcharge à laquelle il fait face en supportant au quotidien le passage des centaines des camions remorqueurs à grand tonnage venant du port de Matadi pour la ville de Kinshasa, située à 365 km, et vice versa.

Une technique qui séduit

En effet, le tout nouveau pont Mpozo comportera 4 bandes dont deux pour l’aller et deux autres pour le retour. Toute la différence avec l’ancien pont construit à l’époque coloniale qui n’en avait que deux. Selon des informations techniques collectées sur place, il appert que la conception de ce pont, en ce qui concerne sa partie supérieure, est de la structure de 3 portées faite du béton armé continu de pré contrainte. Quant à la longueur de portée, l’on indique qu’elle est de 49 mètres + 88 mètres + 49 mètres tandis que la largeur du pont est de 17 mètres subdivisée en 3 mètres de trottoirs et 3,5 mètres x 4 voies. La longueur totale de l’ouvrage étant, elle, de 200 mètres. Cerise sur le gâteau, son panier suspendu sera utilisé au coulage d’irrigation tandis que la conception du tablier répond au standard international des autoroutes de niveau 1 reposant sur la capacité anti sismique de la magnitude VII pour une vitesse de circulation réglementée à 80 km/h, indiquent sur une note de satisfaction, l’un des ingénieurs RD-congolais qui assistent la partie chinoise. Par ailleurs, il nous revient que le nouveau pont Mpozo aura une fréquence de la lutte contre les inondations calculée sur 100 ans. Pas mince.

Une leçon pour la RD-Congo

Voilà qui devrait servir de cas d’école à la plupart des architectes RD-congolais dans la réalisation des ouvrages si l’on veut éviter qu’un jour, l’on assiste à des catastrophes du type de celui qui vient d’endeuiller Haïti à grande échelle en risquant de laisser, pour longtemps, des stigmates difficiles à effacer. Car au vu de l’ampleur des dégâts causés, la reconstruction de Port-au-Prince et pourquoi pas d’une bonne partie du pays touchée par le dernier séisme en date risque de s’avérer comme étant une opération qui engloutirait des masses d’argent pendant que la population meurtrie, elle aussi, demande d’être assistée pour se remettre de sa peine après avoir tout perdu à la faveur de cette calamité. Il est vrai que pour les dirigeants de ce pays très pauvre et déjà en proie à une misère plus que noire, ce qui vient de se dérouler est à considérer comme une arête de poisson plantée au travers de leur gorge. Seule une forte thérapeutique appliquée sans état d’âme, sera à même de décanter la situation. De quoi servir de leçon à la RD-Congo qui, en la matière du respect des normes dans tous les domaines dont l’architecture, pour le cas d’espèce, se trouve au bas de l’échelle et a encore beaucoup à faire.


Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Page Facebook

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 


LOGO-AFRIQUE-REDACTION-TRAIT-NOIR-copie-1.jpg

Venez sur la nouvelle page de Roger BONGOS ( Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...Venez Liker ( Aimer ) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés