TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • HOMME A LA MER IMMIGRATION CLANDESTINE
  • KINSHASA.jpg
  • SANY0041-copie-1
  • vital kamerhe joseph kabila etienne tshisekedi
  • ETIENNE TSHI 6

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  42  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Vendredi 26 octobre 2012 5 26 /10 /Oct /2012 10:23

Crée le 26-10-2012  07h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 26-10-2012 -10H35 PAR : RADIO OKAPI

Des creuseurs dans une mine artisanale de cassitérites, Sud Kivu, 2006.

Les entreprises chinoises qui exploitent de l’or dans le territoire d’Irumu en Ituri dans la Province Orientale fonctionnent dans «une opacité totale», a déclaré jeudi 25 octobre à Bunia l’administrateur du territoire d’Irumu à l’issue d’une réunion de sécurité. Selon les autorités locales, l’administration minière n’a même pas accès au site exploité par ces sociétés chinoises. Une commission de contrôle a été mise sur pied à cet effet.

L’unique point examiné au cours de cette réunion de sécurité, ouverte également à la presse, a été l’exploitation de l’or par quatre entreprises dans le territoire d’Irumu. Parmi elles, il y a Fametal, basée à Komanda et Gold Dragon Ressources.

Pour les autorités locales, ces opérateurs économiques fonctionnent dans «une opacité totale». La division des mines, représentée au cours de cette réunion de sécurité, a reconnu n’avoir pas été autorisée à accéder aux sites où se déroule cette exploitation minière.

La société civile d’Irumu a aussi dénoncé le non respect, voire l’inexistence d’un cahier des charges de ces exploitants miniers avec les populations locales. En RDC, les contrats de concession d’exploitation minière ou forestière s’accompagnent généralement des clauses d’activités sociales au bénéfice des populations locales.

Le représentant de la Police nationale congolaise (PNC) a indiqué que ces entreprises faisaient sortir l’or chaque jour vers une destination inconnue, allant jusqu’à parler du «pillage des ressources naturelles».

Une commission d’enquête a été installée pour tirer au clair cette affaire d’exploitation minière. Elle doit commencer son travail ce vendredi. Sa première mission : étudier la conformité des documents de ces entreprises minières afin d’en tirer les conséquences.

Ce n’est pas la première fois que les autorités locales font une telle dénonciation.  Six expatriés chinois avaient été poursuivis en justice, en mars dernier,  pour exploitation illégale de l’or à Komanda et Nia Nia. Mais ils avaient été relâchés «sans raison», selon le Centre d’expertise, exploitation et certification des substances précieuses et semi-précieuses (Ceec).

Le service des Mines du district de l’Ituri avait aussi accusé près de cent mille orpailleurs d’exporter frauduleusement de l’or de la zone minière de Mongwalu, à 86 km au Nord-Ouest de Bunia vers les pays voisins.

Ces orpailleurs s’étaient établis dans les zones d’exploitation de la société minière de l’or de Kilo-Moto (Sokimo) dont une partie est sous la responsabilité de la sud-africaine Anglo Gold Kilo (AGK).

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés