TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • MUNGABE
  • DSCF2480
  • LILIANE BEMBA X1
  • RAPPORT ONU
  • Amobé mévégué1

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  51  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Mercredi 8 août 2012 3 08 /08 /Août /2012 15:54

Crée le 08-08-2012-  10h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mecredi 08-08-2012 - 16h00 PAR : RADIO OKAPI

Thomas Lubanga, ancien chef milicien de l'Ituri lors d'une audience à La Cour pénale internationale 

La Cour pénale internationale (CPI) a ordonné, mardi 7 août, que des propositions en matière de réparation soient recueillies au profit des victimes des crimes commis par l’ancien chef de guerre congolais Thomas Lubanga. Cet ancien chef milicien de l’Ituri a été condamné à quatorze ans de prison, le 10 juillet dernier, pour avoir procédé à l’enrôlement d’enfants de moins de 15 ans dans sa milice et à les avoir fait participer activement à des hostilités. C’est la première fois que cette cour se déclare favorable aux réparations en faveur des victimes. 

Les juges de la CPI ont estimé qu’il est « essentiel que les victimes, leurs familles et leurs communautés participent au processus de réparation et qu’elles puissent donner leur avis personnel et exposer leurs priorités ».

Les bénéficiaires potentiels de ces réparations sont les personnes qui ont directement ou indirectement subi un préjudice du fait de l’enrôlement, de la participation obligatoire dans les hostilités et de l’utilisation d’enfants de moins de 15 ans dans le contexte des faits survenus en Ituri entre le 1er septembre 2002 et le 13 août 2003. Il peut s’agir également des membres de la famille de victimes directes, ainsi que de personnes intervenues pour aider les victimes ou empêcher la commission des crimes.

Dans un communiqué publié sur son site internet, la CPI indique qu’il faudra que le Fonds au profit des victimes reçoive suffisamment de contributions volontaires pour réaliser « des programmes de réparation utiles et efficaces », Thomas Lubanga ayant été déclaré indigent par la CPI  et ne possédant aucun bien ni aucun avoir.

Le Fonds au profit des victimes a été crée par l’Assemblée des Etats parties au Statut de Rome. Ses ressources proviennent essentiellement de contributions volontaires des Etats et de donations privées. C’est la première fois que la CPI prend la décision de dédommager les victimes, a souligné Fadi El-Abdallah, son porte-parole.

Selon Le Monde.fr qui cite Pieter de Baan, directeur de ce fonds, 1,2 million d’euros sont réservés pour les réparations ordonnées dans le cadre des condamnations de la CPI.

Lors du prononcé du verdict du procès de Thomas Lubanga, une juge s’était dissociée de la décision des deux autres juges, indiquant que  le verdict de ce procès ne tenait pas compte du préjudice causé aux victimes et aux membres de leur famille, et en particulier de celui dû aux sévères punitions et violences sexuelles qu’ont subies les victimes de ces crimes.

Par BONGOS ROGER - Publié dans : SOCIETE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés