Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC: le gouvernement dote la police de 40 véhicules

com

Crée le 11-08-2012-  04h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le samedi 11-08-2012 - 04h44 PAR : RADIO OKAPI


La police nationale Congolaise( PNC). Radio Okapi/ Ph. John Bompengo 

Le gouvernement de la RDC a doté, ce vendredi 10 aout à Kinshasa, la police nationale congolaise de quarante jeeps tout terrain de marque Ford pour les interventions de terrain. 

Acquis sur fonds propre, ces véhicules pimpants neufs ont été remis à la police par le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, qui a demandé aux bénéficiaires de les utiliser avec responsabilité afin d’augmenter l’efficacité des interventions sur terrain et rien d’autre.

«Je demande à tous de faire de ce lot de véhicule, destinés exclusivement aux tâches de la police et non pas aux celles qui sont privées et personnelles. Je vous rassure que le suivi et l’évaluation ne sont plus les mêmes. Plus question de voir les véhicules, aujourd’hui en bonne état et demain avec des bosses partout», a averti le chef du gouvernement congolais.

Augustin Matata a promis des sanctions exemplaires à tous ceux policiers qui ne géreront pas ces véhicules avec parcimonie.

Il a, par ailleurs, exprimé l’engagement du gouvernement de faire de la police nationale congolaise, un instrument qui amène la sécurité, la paix et l’assurance à la population.

La police, de son coté, s’est réjouie de cet apport et elle a demandé au gouvernement lui doter également des moyens nécessaires pour faciliter la maintenance et l’amortissement de ces jeeps.

Il y a une semaine, la police nationale congolaise (PNC) avait mis en place à Kinshasa une l’unité «Anti-Kuluna», composée de cent trente policiers venus de la Légion nationale d’intervention (Leni).

Cette nouvelle unité est chargée de lutter contre les gangsters, communément appelé «Kuluna», qui sèment la terreur dans les quartiers de Kinshasa.

Repost

Commenter cet article