Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC: le gouvernement souhaite un déploiement rapide de la force internationale à la frontière avec le Rwanda

com

Crée le 20-07-2012-12 h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 20-07-2012 - 12h45 PAR : ARTV-NEWS

 

Raymond Tshibanda. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Le gouvernement de la RDC souhaite voir une force internationale s’établir immédiatement dans l’Est du pays pour neutraliser les groupes armés et assurer la sécurisation de la zone frontalière commune avec le Rwanda conformément aux résolutions prises par les présidents de deux pays en marge du sommet de l’Union africaine à Addis-Abeba (Ethiopie). C’est ce qu’a déclaré, jeudi 19 juillet à Kinshasa, le ministre congolais des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda au cours d’une conférence de presse animée avec son collègue de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga.

Le ministre des Affaires étrangères a aussi exprimé la volonté du gouvernement congolais de saisir le Conseil de sécurité des Nations unies pour la mise en place de cette force internationale “neutre”.

«La conférence des chefs d’Etat et des gouvernements de l’Union africaine (UA) approcheront les Nations unies pour la partition qu’elles sont censées jouer dans cette grand œuvre musicale que nous allons mettre en place. Nous allons saisir, par écrit, le Conseil de sécurité et le secrétaire général des Nations unies ainsi que le secrétariat exécutif et la présidence de l’UA  de manière formelle avant la fin de cette journée», a déclaré Raymond Tshibanda.

Il a, en outre, affirmé que la RDC apportera sa contribution pour s’assurer que cette force internationale qui sera mise en place réponde «aux garanties d’efficacité en terme des résultats attendus».

Par ailleurs, Raymond Tshibanda a indiqué que le gouvernement n’exclut pas que la force internationale soit une sous-composante de la Monusco, faisant remarquer au passage le rôle positif joué par la mission onusienne dans la sécurisation de l’Est de la RDC.

Pour lui, le débat devra être engagé au Conseil de sécurité des Nations unies pour élargir le mandat de la Monusco.

Repost

Commenter cet article