Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC: le ministère de la Santé lance «la campagne pour la survie de l’enfant»

com

Crée le 01-08-2012-10h50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mecredi 01-07-2012 - 11h00 PAR : RADIO OKAPI

Maternité de l’hôpital général de Kikwit Photo bdomkikwit 

Le ministère de la Santé publique s’engage à réduire le taux de la mortalité infantile et maternelle en RDC. C’est dans ce cadre qu’il a lancé officiellement ce mardi 31 juillet à Kinshasa la campagne pour la survie de l’enfant. En partenariat avec les organisations internationales, World Vision et Save the children, cette campagne entend mener les autorités à allouer plus de fonds au secteur de la santé notamment dans le budget 2013. Ce plaidoyer sera fait non seulement par ces organisations mais aussi par d’autres partenaires notamment, l’UNICEF, l’OMS et l’UNFPA.

Selon les statistiques, sur 1000 enfants qui naissent en RDC, 158 meurent avant d’atteindre l’âge de cinq ans et au moins 546 femmes meurent en donnant la vie sur un échantillon de 100 mille naissances.

Cette situation classe la RDC sur la liste de six pays les plus touchés au monde par la mortalité.

«Nous comptons d’ici fin 2015 être à moins de Cent décès pour mille naissances. Ça nécessite des actions urgentes pour soigner les maladies qui tuent les plus d’enfants. Ce sont des maladies évitables. Il y a entre autres, le paludisme, les diarrhées, les maladies respiratoires aigues», a déclaré le ministre de la Santé publique, Félix Kabange Numbi.

De son côté, le coordonnateur santé au sein de World vision, docteur Elie Mukinda, a indiqué qu’il y aura pas seulement d’actions de plaidoyer conjoint mais également des plans stratégiques de formation du personnel ainsi que la mise en place d’un système de dialogue permanent entre membres des communauté et prestataires de services en vue d’améliorer la qualité des services pour la survie de l’enfant.

 

Repost

Commenter cet article