Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC: le MLC se dit satisfait du déroulement du procès Bemba à la CPI

com

Crée le 04-09-2012-13h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mardi 04-09-2012 -   18h28 PAR :ARTV-NEWS

 
Jean-Pierre Bemba, président du MLC, à la Haye. Photo afrik-online.com

Le Mouvement de libération du Congo (MLC) se dit satisfait du déroulement du procès de Jean-Pierre Bemba à la Cour pénale internationale (CPI). Jean-Lucien Busa, secrétaire exécutif de ce parti de l’opposition, affirme que la déposition du premier témoin de la défense, Jacques Seara, général français à la retraite qui a témoigné devant la cour le 14 août dernier, prouve l’innocence de Jean-Pierre Bemba. 

« L’audition de cet expert en questions militaires indique clairement que les troupes du MLC envoyées à Bangui ont été invitées par le gouvernement centrafricain et étaient sous le commandement de l’armée centrafricaine », explique Jean-Lucien Busa.

Et à l’époque, explique-t-il, il était légitime pour le MLC d’envoyer des troupes en appui à un autre Etat parce qu’il avait le pouvoir de décision sur la partie du territoire congolais qu’il occupait et administrait.

Le secrétaire exécutif du MLC se dit convaincu que Jean-Pierre Bemba « croupit inutilement en prison et sera bientôt relâché ».

Suspendu en juin dernier après l’audition de témoins appelés par les représentants des victimes, le procès de Jean-Pierre Bemba a repris le 14 août dernier. C’est au tour des témoins des avocats de l’ancien vice-président congolais d’être entendus.

Le premier invité à la barre est Jacques  Seara, expert  instructeur de l’armée centrafricaine à  l’époque où les troupes du MLC étaient intervenues à Bangui entre 2002 et 2003.

Les avocats de l’ancien vice-président ont affirmé leur intention d’appeler plusieurs officiers centrafricains et congolais à la barre.

Jean-Pierre Bemba est poursuivi pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre commis en Centrafrique en 2002 et 2003 par les soldats de son ancienne rébellion qui à la demande de l’ancien président centrafricain, Ange-Félix Patassé, avait été envoyés en renfort pour contrer la rébellion de François Bozizé.

Repost

Commenter cet article