Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC : les FARDC arrêtent Eric Dedhonga, un chef milicien de l’Ituri

com

Crée le 17-09-2012-07h20 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le lundi 17-09-2012 -14H55 PAR : ARTV-NEWS

Les FARDC en patrouille mixte avec les casques bleus de la Monuc à Mbwavinya. Photo MONUC / Marie Frechon (2008).

Les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont arrêté Eric Dedhonga, le président du Mouvement de résistance populaire du Congo (MRPC), une milice de l’Ituri le dimanche 16 septembre à Bunia en Province Orientale. Le commandant de la zone opérationnelle des FARDC en Ituri, le Colonel Fal Sikabwé, a indiqué qu’Eric Dedhonga et certains cadres politiques de sa milice seront déférés à la justice. 

Le président du Mouvement de résistance populaire du Congo (MRPC), Eric Dedhonga a été arrêté par des éléments FARDC dans un quartier de la cité, le dimanche 16 septembre à Bunia aux environs de 10 heures locales. Il a été surpris dans une résidence privée et n’a pas pu opposer de résistance. Trois autres suspects considérés jusque-là comme ses proches collaborateurs ont été appréhendés au même moment.

Le motif de sa présence à Bunia n’est pas encore connu. Le même jour, un infirmier, suspecté de complicité avec le MRPC, a été arrêté par des forces loyalistes dans le village de Bogoro, à 25 kilomètres au Sud de Bunia. Il a avoué appartenir au MRPC.

L’arrestation d’Eric Dedhonga s’effectue une semaine après celle du chef d’Etat-major de son mouvement, Jules Musafiri, lui aussi arrêté à Bunia.

Le Colonel Fal Sikabwé, commandant de la zone opérationnelle des FARDC indique qu’un dossier judiciaire à charge de tous les miliciens arrêtés est en train d’être élaboré. Le moment venu, ils seront poursuivis pour haute trahison pour avoir constitué un groupe armé.

Au mois d’août 2012, le Mouvement de résistance populaire du Congo (MRPC) a été créé par des officiers déserteurs de l’armée congolaise et d’anciens miliciens dans le district de l’Ituri en Province Orientale. Ils réclament le départ du procureur de la République et du commissaire de district. Eric Dedhonga, juriste et défenseur juridique, et Jules Musafiri, ancien milicien de l’UPC, étaient respectivement le président et le chef d’Etat-major général de ce mouvement.

Repost

Commenter cet article