Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

RDC: Vital Kamerhe appelle «les gens de Kabila» à bien interpréter le message de François Hollande

com

Crée le 11-10-2012  10h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 11-10-2012 -15H30 PAR : RADIO OKAPI

Vital Kamerhe, président national de l'Unc ce 21/06/2011 à Kinshasa, lors de la signature de la charte des membres de AVK. Radio Okapi/ Ph. John BompengoVital Kamerhe, président national de l'Unc ce 21/06/2011 à Kinshasa, lors de la signature de la charte des membres de AVK. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

 

 

Le président de l’Union de la nation congolaise (UNC), Vital Kamhere, a estimé mercredi que les propos du président français François Hollande qualifiant d’«inacceptable» la situation de la démocratie en RDC, était «une correction fraternelle à l’endroit du pouvoir de Kinshasa». Pour Vital Kamerhe, qui parlait au nom de l’opposition congolaise, le discours du chef de l’Etat français doit être pris comme une interpellation et non comme source d’irritation. 

 

«La situation est tout à fait inacceptable sur le plan des droits, de la démocratie, et de la reconnaissance de l’opposition en République démocratique du Congo» a affirmé François Hollande, mardi 9 octobre, au cours d’une conférence de presse conjointe à l’Elysée avec le Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon.

Selon le président de l’UNC, tout Congolais de bonne foi devrait se retrouver dans ce propos. Devant la presse, mercredi à Kinshasa, Vital Kamerhe a expliqué:

«Pourquoi les gens de Kabila croient que la président Hollande s’est adressé Kabila ? Quand il a dit que la démocratie, les droits de l’homme et l’opposition se portent mal au Congo, quand il ajoute qu’il y a une forte corruption dans notre pays, qu’est-ce qui est faux dans ce qu’il dit? Donc, il nous interpelle!»

Il a estimé que ces propos étaient une correction fraternelle. «Il n’y a qu’un ami qui peut vous rappeler à vos devoirs et responsabilités», a poursuivi le leader de l’UNC. Il a appelé les autorités du pays, au lieu de s’irriter, à se mettre à l’évidence que «le pays est mal géré, si pas tout simplement pas géré».

Vital Kamerhe a dénoncé «l’encerclement», par les forces sécurité, de la résidence du leader de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), Etienne Tshisekedi:

«Les élections de 2011 étaient un véritable hold up électoral. Le président Kabila lui-même a reconnu qu’il y a des irrégularités. Aujourd’hui, s’agissant de la démocratie, est-ce que c’est normal que Monsieur Etienne Tshisekedi soit encerclé par des militaires ? Est-ce que c’est acceptable ça

Il a appelé les uns et les autres à bien interpréter le discours du président français. Réagissant au propos de François Hollande, le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, avait estimé, mardi, que le jugement du président français ne correspondait « à aucune réalité ».

«Quand [Hollande] parle des droits de l’homme, est-ce que Floribert Chebeya n’avait pas été assassiné dans les locaux de la police?», a interrogé Vital Kamerhe, parlant de ce défenseur des droits de l’homme retrouvé mort dans sa voiture le 1er juin 2010 dans la périphérie Ouest de Kinshasa.

Le procès, impliquant les responsables de la police, se poursuit sur cette affaire au second degré à la Haute Cour militaire.

Repost

Commenter cet article