TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

VOS-COMMENTAIRES-ARTV-copie-2.png

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • Etienne Tshisekedi mrsi
  • MARTIN SALI- ROGER BONGOS ARTV NEWS
  • kabila.jpg
  • TRAIT BLEU
  • luambo2.gif

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

  afriqueredaction.jpg

 

Il y a actuellement  26  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png




Crée le 20-07-2014 - 16H05 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER.. BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE INTERNATIONALE . Mis à jour dimanche le 20-07-2014 -16H40 PAR :ARTV NEWS Freddy MULONGO, le fouineur annonçait déjà le 4 janvier 2012, la fortune illicitement gagnée de Kabila. Aujourd’hui, Forbes, 2 ans après donne raison au monument de la presse congolaise...Eteya Bino (prenez en de la graine). Les journalistes ont de la mémoire ! La date du 4 janvier, n'est ni anodine encore moins un hasard. Chez les journalistes chevronnés tout est lié avec les événements qui nous habitent. Qui font de nous, ce que nous sommes aujourd'hui, les vrais résistants de la […]
Lundi 8 octobre 2012 1 08 /10 /Oct /2012 16:28

Crée le 08-10-2012  07h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le lundi 08-10-2012 -16H25 PAR : LE PHARE


Emmanuel Kabengele   Emmanuel Kabengele

A la lumière de plusieurs événements malheureux qui se sont produits depuis des années, dans notre pays, la confiance entre l’armée et la population n’est plus au beau fixe. En lieu et place, la méfiance est totale. Tout cela à la suite du mauvais comportement de quelques brebis galeuses dont l’impunité révolte plus d’un. C’est pour tenter de restaurer cette confiance perdue que le Service d’éducation civique et patriotique (SECP) des Fardc a organisé du 4 au 5 octobre 2012, à l’état-major de la Force terrestre, avec l’appui des partenaires internationaux Eusec, Monusco, Osisa et SFCG, un atelier mixte d’échanges entre les Fardc et les organisations de la société civile intéressées à la réforme du secteur de sécurité. Thème choisi : Lien Armée-Nation, aujourd’hui et demain ».

Le chef d’état-major adjoint de la Force terrestre, chargé de la logistique et administration, a pris la parole pour réitérer les remerciements du chef d’état-major de la Force terrestre aux organisateurs, pour le choix de leur unité pour servir de cadre, à la tenue de ce premier atelier qui ne devrait pas être l’unique du genre. Il s’est réjoui de la participation des acteurs de la société civile et a salué les partenaires extérieurs venus soutenir la réflexion sur le rapprochement entre les Fardc et la population congolaise.
Le coordonnateur national du Réseau pour la réforme du secteur de sécurité, Emmanuel Kabengele, a indiqué que le choix de la thématique a permis de dessiner une feuille de toute pour les activités civilo-militaires dont on sait qu’elles visent à rapprocher l’armée de la population. II a également insisté sur le fait que vivre collectif est l’âme d’une armée et l’atelier sur le renforcement des liens entre les Fardc et la population, comme on peut s’en rendre compte, pourrait permettre de restaurer leur confiance mutuelle perdue. La délicatesse de la démarche et la noblesse de l’initiative ont guidé les acteurs de la société civile et les partenaires tout au long des travaux de cet atelier, à ne pas entretenir la méfiance réciproque. Tout en restant ouvert à d’autres activités de ce genre, Emmanuel Kabengele s’est dit satisfait pour la somme des résolutions adoptées par les participants. Il espère que la hiérarchie militaire appréciera la pertinence des recommandations pour assurer dans les délais les meilleurs, leur mise en oeuvre.

Le représentant de la Monusco, le colonel Svartafoos, chargé de la réforme du secteur de sécurité, reste convaincu que l’armée a besoin de l’appui de la population, comme cette dernière a besoin de la protection de l’armée. Dans ces relations, la société civile plaide pour la redevabilité de l’armée. Malgré les différences d’approche, le représentant de la Monusco relève que l’armée et la société civile ne sont pas des adversaires, mais des alliées appelés à travailler en étroite collaboration. Car, avec une démocratie ouverte, c’est la prospérité pour tous, et un Congo doté d’armée républicaine, au service de la population. Entre l’armée et la société civile, il émet le voeu de voir exister une complicité positive.
Le commandant du service d’éducation civique et patriotique des Fardc estime que l’objectif assigné à l’atelier organisé par son département, est atteint avec la série des recommandations formulées à la clôture, et qu’il entend transmettre à sa hiérarchie pour leur mise en oeuvre. Le général Mulubi Bin-Muhemedi a remercié les partenaires internationaux qui sont toujours disposés à accompagner le SECP dans toutes ses activités. Le travail réalisé en partenariat par le Réseau pour la réforme du secteur de la sécurité et les partenaires internationaux, a-t-il noté, pourra aider le commandement de l’armée à bâtir une armée républicaine, respectueuse des lois du pays et des droits des citoyens, et qui est admise et acceptée par toute la nation. Il a apprécié cette représentation de la société civile au sein du futur comité de suivi de la réforme de l’armée, afin que cette dernière soit appréciée.
A l’issue des travaux de cet atelier, les participants ont recommandé la mise sur pied d’un cadre de collaboration et de concertation entre la société civile et le Service d’éducation civique et patriotique, et préconisé la formation des formateurs de la société civile et leur intégration au sein du SECP (Fardc). La société civile devra faire le plaidoyer auprès de la hiérarchie militaire, en faveur du reconditionnement des militaires de retour des opérations et participer à la vulgarisation des mandats des partenaires internationaux intervenant dans le domaine de la sécurité auprès de la population civile et militaire ( Fardc - société civile), participation du SECP/SECA dans les procédures de recrutement militaire (Fardc), ainsi qu’intensification et élargissement du programme de civisme dans la formation militaire à tous les niveaux.
Affectation des éducateurs civiques et patriotiques dans les centres d’instruction, les centres d’entraînement et les académies militaires, définition par la société civile de sa vision sur l’armée, et intégration dans le cours de civisme de l’école primaire, des notions de l’armée et des autres services de sécurité de la RDC.
J.R.T.

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Page Facebook

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 


LOGO-AFRIQUE-REDACTION-TRAIT-NOIR-copie-1.jpg

Venez sur la nouvelle page de Roger BONGOS ( Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...Venez Liker ( Aimer ) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés