Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

SCANDAL SEXUEL : LA FEMME DE ROBERT MUGABE PRISE EN FLAGRANT DÉLIT D'ADULTÈRE.

com

Créé le 12-11-2010 à 19h00 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |  ACTUALITE | RDCongo  | Mis à jour le vendredi 12-11-2010 à  19h00 | PAR : AFRIQUE REDACTION


Grâce Mugabé aurait depuis cinq ans une liaison amoureuse avec le financier de Mugabé, le chef de la « Banque Centrale » Gideon Gono. Le président Robert Mugabé a été informé de l’« infidélité » de sa femme par sa soeur Sabina Mugabé.

 


Grâce Mugabé, épouse du dictateur zimbabwéen Robert Mugabé. 


Robert Mugabé
a réussi pendant plus de dix ans à défier une opposition grandissante à son régime. Mais, à 86 ans, l’autocrate risque de chuter à cause de ses alliés les plus proches. Son épouse Grâce, de 41 ans sa cadette, aurait depuis cinq ans une liaison avec le financier de Mugabé, le chef de la « Banque Centrale » Gideon Gono. C’est la sœur de Mugabé, Sabina Mugabé, décédée en juillet 2010 dernier, qui, sur son lit de mort, a informé Mugabé de l’infidélité de sa femme. Suite à quoi Robert Mugabé a demandé à son garde du corps Cain Chademana s’il était au courant. Ce dernier a confirmé, et est mort peu de temps après dans des circonstances non élucidées.

La mort de cet ancien combattant, très respecté, de la guerre de libération, n’a fait qu’accroître le mécontentement des « Forces de Sécurité » contre Robert Mugabé. La Première Dame du Zimbabwe n’aime pas seulement l’argent. Gideon Gono administre non seulement les finances en déliquescence de l’Etat zimbabwéen mais aussi la fortune familiale des Mugabé. Qu’il soit resté à la tête de la « Banque Centrale » malgré la mise en place l’an dernier d’un gouvernement d’union nationale avec l’opposition est surprenant.

Grâce Mugabé est l’ancienne épouse du célèbre pilote Stanley Goreraza, qui travaille actuellement à l’ambassade du Zimbabwe en Chine. Elle était devenue la maîtresse de Robert Mugabé alors qu’elle occupait un poste de Secrétaire à la Présidence Zimbabwéenne. Elle est surnommée  « Dis Grâce » par ses détracteurs, et cette nouvelle affaire d’« infidélité » pourrait davantage ternir l’image de la Première Dame du Zimbabwe.

Repost

Commenter cet article