TWITTER AVEC AFRIQUE REDACTION

TWITTER AFRIQUE REDACTION

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • PRESSE LE CRIEUR
  • ZIMBABWE
  • NKUNDA 12
  • INONDATION RDC-copie-1
  • DSCF3303

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

 

GROUPE ARTV NEWS 1 ESSAI 2

                                                                 Groupe  " Afrique Rédaction "

Venez nombreux rejoindre ce croupe de qualité avec une certaine pertinence dans les échanges, de posts, des images, vidéos et débats.
Accourez sur la nouvelle page de Roger BONGOS (Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...

Liker (Aimer) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...
Cliquez sur ce lien ci dessous et également sur la bannière
https://www.facebook.com/groups/afriqueredactionrogerbongos/

 

Il y a actuellement  59  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée LE 05-09-2014 - 08H10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : | PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALEAFRICAINE. à JOUR LE vendredi le 05-09-2014 - 08H29 PAR : ARTV NEWS Dominique KABONGO, Pierre MBUYI et Roger BONGOS Maman Marthe trésorière par la force de son irascibilité et d’humeur difficile à l’égard de l’appareil politique de l’UDPS, fait régner la terreur en écartant de fait, ceux qui sont contre ou s’opposent à ses méthodes anti-démocratiques d’une république bananière par rapport à sa gestion calamiteuse de ce denier. Dieu merci ! A chaque chose malheur est bon… Une question qui me taraude l’esprit à savoir : si le vieux avait l’effectivité du pouvoir en RDC, comment cette […]

Vendredi 20 juillet 2012 5 20 /07 /Juil /2012 12:59

Crée le 20-07-2012-12 h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le vendredi 20-07-2012 - 13h05 PAR : LE POTENTIEL

D’aucuns voudraient voir la Monusco intervenir, à chaque fois que le M23 ou les Rahiya Mutomboki attaquent et prennent le contrôle d’une localité au Nord-Kvu. Mais, le commandant DeLacoste, porte-parole militaire a.i de la Monusco éclaire la lanterne : «Il ne revient pas à la Mission onusienne de protéger les localités. Cette prérogative relève des FARDC. Notre mandat est d’assurer la protection des civils».

Des voix s’élèvent de plus en plus pour déplorer «l’inaction» de la Mission de l’Organisation des Nations unies pour la stabilité de la RDC (Monusco), partenaire des FARDC, face à la prise des localités par les rebelles du M23 et les miliciens Rahiya Mutomboki dans la province du Nord-Kivu.

Répondant à une question de la presse relative à cette préoccupation, le commandant DeLacoste, porte-parole militaire intérimaire de la Monusco a déclaré : «La protection des localités ne revient pas à la Monusco. Elle relève des FARDC».

A ses yeux, il est impérieux d’établir «la différence entre la protection des populations civiles», mandat révolu à la Monusco, et «la défense des localités, responsabilité première des autorités congolaises».

Des militaires FARDC se sont retirés de certaines localités lors de leurs affrontements contre les rebelles du Mouvement du 23 mars et des Maï-Maï Rahiya Mutomboki.

RETRAIT DES FARDC

Intervenant sur ce retrait des FARDC, le commandant DeLacoste a, en substance, dit : «Quand les combats éclatent, pendant que les FARDC à qui reviennent la première responsabilité de protéger les localités, se retirent, nous, nous protégions les populations civiles».

A une question de savoir pourquoi la Monusco ne s’engage qu’à protéger la ville de Goma au lieu de faire autant pour des localités, DeLacoste s’explique : «Notre mission est d’assurer la protection des populations civiles. Le combat à Goma aura plus de sérieuses répercussions que dans des localités. Voila pourquoi nous protégeons la ville de Goma».

Notons que le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende, ministre des Médias, a, cours d’une entrevue avec la presse de Kinshasa, affirmé que le retrait des FARDC sur le terrain de combat se justifie par le fait que les forces loyalistes refusent d’engager la bataille dans des localités où il y a une forte concentration des populations civiles.

 «Mais, tel n’est pas le cas de ces rebelles avec leurs alliés rwandais qui ne se préoccupent pas de la vie de nos populations», a-t-il déploré.

Les rebelles du M23 continuent d’occuper Runyoni, Tshanzu, Mbuzi, et semblent amorcer des mouvements vers Rutshuru, Masisi, Walikale et Lubero. Les miliciens Rahiya Mutomboki ont, quant à eux, pris le contrôle de la localité de Njingala, située à 48 km de Walikale-centre, déjà sous leur occupation. Ils tenteraient de prendre aussi le contrôle d’autres localités du territoire de Walikale.

L.Cardoso

Par BONGOS ROGER - Publié dans : AFRIQUE
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Twitter avec Afrique Rédaction

VIDEO POLITIQUE

 

VIDEO MUSICALE

 

VIDEO CULTURELLE

 

VIDEO GENERALE

 

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Octobre 2014
L M M J V S D
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés