Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Tchad : victoire du parti au pouvoir aux élections locales

com

 

Crée le 23-02-2012-  07h50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le jeudi 23-02-2012 - 11H00  AFRIQUE REDACTION PAR :AFRIQUINFOS

 

Tchad : victoire du parti au pouvoir aux élections locales

 

 La Cour suprême a confirmé la victoire du Mouvement patriotique pour le salut (MPS, au pouvoir) du président Idris Déby Itno qui a remporté la majorité absolue dans les principales villes du Tchad aux premières élections locales de l'histoire du pays, selon des résultats définitifs jeudi.

  Portrait du président tchadien Idriss Déby Itno pris le 24 novembre 2005 à Bruxelles

Selon les résultats donnés par la Cour suprême, le MPS a remporté 6 des 10 arrondissements de N'Djamena la capitale, et a obtenu la majorité absolue dans 19 des 42 circonscriptions concernées par le scrutin et a par ailleurs remporté Abéché, la seconde ville du pays à 71,77 %.

Le parti au pouvoir s'est partagé 10 circonscriptions avec des partis de l'opposition alliés en battant l'Union pour la république et la démocratie (URD, parti de l'opposant historique Wadal Abdelkader Kamougué décédé en mai) à Sahr (sud), troisième ville du pays.

La Cour a annulé le vote dans deux arrondissements de la capitale "pour irrégularités graves", ordonnant "l'organisation des élections partielles dans ces deux circonscriptions dans les trois mois qui suivent".

Le fédéraliste Yorongar Ngarlejy confirme sa victoire à Bébédjia (sud), région pétrolière avec 50,34%. Il en est de même de la ville de Moundou (sud) où l'Alliance "le Cheval" a remporté avec 71,31%.

Kassiré Coumakoye du Viva-Rndp (rassemblement national pour la démocratie et le progrès) allié du MPS, conforte sa position dans la localité de Kélo (sud).

La principale coalition de l'opposition, la Coordination des partis politiques pour la défense de la constitution (CPDC), qui regroupe 16 partis et a présenté des listes uniques dans 32 circonscriptions n'a remporté de majorité dans aucune d'entre elles.
 

Repost

Commenter cet article