VOS-COMMENTAIRES-ARTV-copie-2.png

Derniers Commentaires

 

 LE-REGARD-VERS-LES-AUTRES.png

 

 

Syndication

  • Flux RSS des articles

Photos des articles publiés

  • MARTIN ZIGUELE A CAPE AVEC APPA 006
  • OMAR SY
  • BEBE.jpg
  • MAISON DE BOSCO NTAGANDA A GISENYI
  • STRONG COMMUNITY

Twitter - Facebook

 

APPLETS-ACTUALITE.jpg APPLETS-MONDE.jpg APPLETS-AFRIQUE.jpg APPLETS-RDC.jpg APPLETS-DIASPORA-copie-1.jpg APPLETS--SOCIETE-copie-1.jpg APPLETS--CULTURE-copie-1.jpg APPLETS--SPORTS-copie-1.jpg APPLETS--INSOLITE-copie-1.jpg APPLETS--VIDEOS-copie-2.jpg

  afriqueredaction.jpg

 

Il y a actuellement  77  personne(s) connectées sur ce site

MAIL laredaction@afriqueredaction.com                  

 

       Roger BONGOS " Rédacteur en chef " Tél. : 00 33 - 652 - 754 - 090

 

 

 

ARTICLE-A-LA-UNE.png



Crée le 19-04-2014 - 21H50 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ETINTERNATIONALE . Mis à jour samedi le 19-04-2014 - 22H00 PAR : ARTV NEWS Bernard KATOMPA en compagnie de ses malabars et sbires Les vieilles habitudes congolaises de la première dictature dialeloliste (griots) de Mubutu ont fait surface lors de la conférence de celui qui devrait jouer le rôle que celui qu'on appelle Joseph KABILA l'a confié. Pour, afin d'avoir l'idée sur ce qui se dit, de ce fameux « millionnaire », qui n' en est pas d'ailleurs un. Pas de traçabilité sur son passé dans le combat, encore moins une référence comme celui du « fortuné» […]
Jeudi 16 août 2012 4 16 /08 /Août /2012 12:57

Crée le 16-08-2012-  12h10 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF : ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le mercredi 16-08-2012 - 13H45 PAR :OBSERVATEUR

 



Se rendre compte de l'état d'avancement des travaux dans les différents chantiers de la ville de Kinshasa, tel a été l'objectif de la descente sur terrain  de la délégation de membres de gouvernement hier  au site où est en train d'être construit  l'Institut d'enseignement médical(IEM)  dans la commune de Kasa-vubu  et l'usine de traitement d'eau dans la commune de Ngaliema.

 

Sur place, l'équipe gouvernementale composée  du ministre de la Santé publique, Dr Félix Kabange Numbi ; des ressources hydrauliques et électricité, Bruno Kapanji ; de l'aménagement du territoire, urbanisme, habitat, infrastructures, travaux publics et reconstruction, Fridolin Kashweshi ;  du plan  et mise en œuvre de la révolution de la modernité Célestin Vunabandi   et  du conseiller principal en charge  d'aménagement des infrastructures au cabinet du Chef de l'Etat, Kimbembe Mazunga  ont été satisfaits de la manière dont se déroulent les travaux dans ces deux sites.

Les travaux sur le site de l'IEM avancent sans  problèmes.  Le constat a été fait. Les 400 ouvriers congolais  sous la direction de 10 japonais  travaillent sans relâche à la grande satisfaction de l'équipe gouvernementale.

La construction de cet IEM , indique  Kimbembe Mazunga, montre que la révolution de la modernité n'est pas un vain mot.  " Nous devons monter en puissance, prendre de l'élan pour que tout soit prêt dans l'objectif 2030, si nous n'avons pas des infrastructures de formation comme ce que nous construisons aujourd'hui, je pense qu'on aura pas réalisé des critères pour qu'en 2030 le Congo soit classé parmi les pays émergeants ", ajoute-t-il tout en soulignant que la construction de cet IEM témoigne de la  bonne santé  de la coopération entre le japon et la RDC.

Cet IEM qui est en train d'être construit est au fait  une école nationale pilote pour assurer la formation du personnel de santé de niveau A2.  Ce projet vise également la formation continue des enseignants  des instituts d'études médicales et des instituts des techniques médicales du pays ainsi que des professionnels de santé de niveau A2.

Aux dires du ministre de la Santé, Dr Félix Kabange, cet IEM  formera des infirmiers de qualité et cela dans cinq filières. " à travers cet institut, nous allons former des infirmiers A2 dans cinq filières  qui sont de filières prioritaires au niveau de la santé. Il s'agit des accoucheuses,  des assistants en pharmacie, des techniciens de laboratoire, des techniciens d'assainissement, et  des infirmiers. On va aussi former des enseignants des IEM et ISTM toujours ici et nous aurons un institut de qualité supérieur qui permettra de révolutionner la santé en RDC… ", explique-t-il.

De son coté, Fridolin Kashweshi précise que  le coût de ce chantier essentiellement financé par le gouvernement japonais dont les travaux ont effectivement démarré  au mois de février de l'année en cours s'élève à 18 millions $. Cet IEM  comprendra un bâtiment scolaire d'une superficie d'environ 4 000 m2 pour un bâtiment à un étage. Il est prévu  aussi un internant  sur une superficie d'environ 2500 m2 pour deux étages et quelques bâtiments pour les résidences de professeurs.

Les travaux, renchérit-il, devraient prendre 14 mois. C'est précisément au mois d'avril 2013  que le chantier sera remis au ministère de la Santé et qui  avec son collègue de l'enseignement verront comment ils pourront  assurer le démarrage effectif pour former des infirmiers  de niveau A2 d'une certaine qualité pour permettre que la population puisse correctement être prise en charge.

Après le chantier de l'IEM, l'équipe gouvernementale a aussi visité le projet de réhabilitation et d'extension de l'usine de traitement d'eau dans la commune de Ngaliema. Ici aussi les travaux se déroulent dans des bonnes conditions.  Le coût de ce projet, don du gouvernement  japonais dans le cadre  de la coopération financière non-remboursable est évalué à 62,9 millions$. L'objectif de ce projet  est d'améliorer l'approvisionnement en eau potable dans la partie ouest de la capitale.  Au total, les populations de 8 communes de Kinshasa (Gombe, Kinshasa, Lingwala, Bandal, Kintambo, Kasa-vubu, Kalamu et Ngiri-ngiri, en seront les premières bénéficiaires.

Ce projet comprend deux volets. L'exécution du volet  réhabilitation permettra directement de résoudre le problème de la réduction de la capacité de traitement  d'eau, d'éviter la baisse de la capacité de refoulement d'eau et au finish d'augmenter la quantité d'eau fournie par personne.

Le second volet prend en compte  l'extension de l'usine de traitement d'eau potable. Ce qui permettra directement  d'augmenter  la quantité d'eau traitée de 80 000m3 par jour à 110 000 m3 par jour.

Au terme de cette visite, le ministre  des ressources hydrauliques et électricité s'est dit satisfait de constater que les travux se déroulent bien. " Cela nous rassure dans le sens de l'accroissement d'accès à l'eau potable pour la population ", souligne-t-il.

Pour l'ambassadeur  du Japon  Yoshimasa Tominaga, cette visite de l'équipe gouvernementale est un motif de fierté. Il a par ailleurs laissé entendre que dans le cadre de la coopération bi latérale avec la RDC, le japon a quatre  projets. Il s'agit projet de construction de l'IEM,  projet de réhabilitation de l'usine de traitement d'eau, projet d'aménagement de la route de Poids lourds, projet de construction du centre de formation professionnelle.

Blandine Lusimana T.

Par BONGOS ROGER - Publié dans : CONGO DEMOCRATIQUE (RDC)
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Page Facebook

Voir le profil de Roger Bongos sur LinkedIn

 

LA-CHAINE-PARLEMENTAIRE-EN-LIVE-LCP-copie-2.png

 

 

 

 


LOGO-AFRIQUE-REDACTION-TRAIT-NOIR-copie-1.jpg

Venez sur la nouvelle page de Roger BONGOS ( Afrique Rédaction), celle qui remplace son compte facebook...Venez Liker ( Aimer ) cette page pour suivre l'actualité en continu de la RDC, du continent et du monde...

       

Regardez l'actualité de ce jour en image avec

Afrique Rédaction !

 

 

AFRIQUE REDACTION

Recherche

Catégories

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>

La pub de la semaine

 

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés