Afrique Rédaction

Actualité africaine et internationale en continu ! Des brèves et des tweets...Actualité sur Facebook en direct avec des news fraiches

Une panne à la centrale d’Inga plonge Kinshasa et Brazzaville dans le noir

com

Crée le 20-10-2012  07h30 | AFRIQUE REDACTION | REDACTEUR EN CHEF ROGER BONGOS | SITE PANAFRICAIN |ACTUALITE NATIONALE, AFRICAINE ET INTERNATIONALE. Mis à jour le samedi 20-10-2012 - 07H56 PAR : ARTV-NEWS

Vue aérienne du barrage hydroélectrique Inga 2 (SNEL). Sur cette photo: le canal, le barrage, les conduites forcées, et la centrale (2005)

Toute la ville de  Kinshasa ainsi qu’une partie de Brazzaville en République du Congo ont été plongé dans  le noir le jeudi 18 octobre à partir de 22 heures.  Le directeur de distribution de la Société nationale d’électricité (Snel) dans ville de Kinshasa, Rombaut Fumani, a expliqué que cette coupure générale d’électricité était due à l’arrêt brusque de la machine 8 à Inga 2 (Bas-Congo). Cet arrêt a entraîné le décrochage de toutes les machines d’Inga, de Zongo et de Brazzaville. «Les techniciens de la Snel sont à pied d’œuvre depuis cette nuit et qu’une partie de la ville [de Kinshasa] est déjà alimentée en électricité» a-t-il assuré. 

Cette coupure générale a frappé toute la ville de Kinshasa. Elle était due au décrochage de toutes les machines à Inga, ce qui a entraîné les machines de Zongo ainsi que deux machines au Congo – Brazzaville, qui achète une partie de l’électricité en RDC. La Snel a dû réagir directement afin de décanter la situation.

«On a dû relancer deux machines à Inga 2, une à Inga 1 et deux à Zongo. C’est ce qui a permis de reprendre afin d’alimenter quand même la ville avec un certain délestage», a indiqué le directeur de distribution de la Snel dans ville de Kinshasa, Rombaut Fumani.

Une fois les machines de Zongo mises en réseau, la Snel a desservi certaines parties de la ville en électricité. Rombaut Fumani a précisé que l’électricité a été rétablie progressivement:

«On a dû reprendre la partie Ouest. Puis on a repris une partie de la Gombe. Par après, avec l’avènement de machines d’Inga 2, on a dû reprendre pratiquement tout Gombe , une partie de Limete, une partie de Kintambo, Macampagne ( dans la commune de Ngaliema)

Il y a des communes qui ont encore  des problèmes  d’électricité, a-t-il reconnu, espérant une normalisation rapide de la situation va revenir, au terme des travaux de dépannage entrepris par les équipes techniques de la Snel. Elle a  présenté ses excuses à la population pour ces désagréments.

Repost

Commenter cet article