Share
Assad est-il redevenu l’homme fort ? Washington ne s’oppose plus au maintien d’Assad 

Assad est-il redevenu l’homme fort ? Washington ne s’oppose plus au maintien d’Assad 

Assad est-il redevenu l’homme fort ? Washington ne s’oppose plus au maintien d’Assad 
Summary:
Les Etats-Unis ont accepté la position russe selon laquelle le sort du président Bachar Assad ne devra pas figurer à l'agenda des négociations sur la crise syrienne, a déclaré vendredi Sergueï Riabkov.

0%

Assad est-il redevenu l'homme fort ? Washington ne s'oppose plus au maintien d'Assad 

Un rassemblement des pro-Assad en Europe. ©AFP

Les Etats-Unis ont accepté la position russe selon laquelle le sort du président Bachar Assad ne devra pas figurer à l’agenda des négociations sur la crise syrienne, a déclaré vendredi Sergueï Riabkov.

“Dans l’ensemble, le processus politique en cours avance parce que Washington a compris notre principe de base selon lequel l’avenir du président syrien ne doit pas être abordé à ce stade des choses”, a-t-il expliqué Sergueï Riabkov, au lendemain de la visite de John Kerry à Moscou.

Le Secrétaire d’Etat John Kerry en visite à Moscou. Le 25 mars 2016 ©AFP


Le départ d’Assad, “mort ou vivant” constitue cependant l’un des préalables posés par l’opposition syrienne pro occidentale pour la poursuite des négociations. les propos de Riabkov marquent ainsi un nouveau tournant.

Pourquoi ne plus discuter du sort d’Assad?

Selon l’analyste politique Mahdi Mohamadi, cité par BalaghNews, ” Les Américains ont été amenés par la force des choses à se rendre à l’évidence : face aux avancées spectaculaire de l’armée syrienne et ses alliés du Hezbollah sur le terrain de la bataille, l'”opposition” n’a aucune chance de gagner. Les Etats Unis semblent s’orienter lentement vers l’acceptation du maintien d’Assad au pouvoir. Il va sans dire qu’ils y poseraient ses conditions mais la perspective d’un Assad au pouvoir est désormais inévitable”

L’analyste énumère ensuite les raisons qui présideraient la capitulation des Américains sur le sort d’Assad

1 Les Etats Unis savent très bien qu’Assad ne partira pas, quand bien même l’Iran et la Russie accepteraient son départ

2 Les Etats Unis savent très bien que ni l’Iran ni la Russie ne céderaient pas sur ce dossier : les iraniens pour des raison géopolitiques tiennent à ce qu’Assad reste au pouvoir tandis que les Russes se refusent de le voir pour des considérations d’ordre géopolitique.

3 Les Etats Unis constatent comment les choses évoluent sur le champ de la bataille : les rapports de force sont en faveur de l’axe de la Résistance .l’opposition anti Assad n’a aucune chance de remporter sur le terrain des combats.

4 Une poursuite de la guerre en Syrie provoquera davantage d’exode , ce qui mettra en péril la sécurité de l’Europe.

5 Les Américains ne sont pas encore convaincu de l’opportunité du départ d’Assad dans le contexte où il n’existe aucune alternative au président syrien, si ce n’est Daech et d’autres milices takfiristes.  PressTV

Laisser un commentaire