Share
Au Nigeria le pasteur n’a pas eu de révélation: le toit d’une église bondée s’effondre, au moins 160 morts

Au Nigeria le pasteur n’a pas eu de révélation: le toit d’une église bondée s’effondre, au moins 160 morts

Au Nigeria le pasteur n’a pas eu de révélation: le toit d’une église bondée s’effondre, au moins 160 morts
Summary:
Le toit d'une église bondée s'est effondré dans le sud du Nigeria, tuant au moins 160 personnes, et le bilan pourrait s'alourdir. L'église située dans la ville d'Uyo était en construction. Des ouvriers se dépêchaient à finir les travaux à temps pour la cérémonie d'investiture du fondateur de la congrégation.

0%

Au Nigeria le pasteur n'a pas eu la révélation: le toit d'une église s'effondre, au moins 160 morts

Le toit d’une église bondée s’est effondré dans le sud du Nigeria, tuant au moins 160 personnes, et le bilan pourrait s’alourdir.

L’église située dans la ville d’Uyo était en construction. Des ouvriers se dépêchaient à finir les travaux à temps pour la cérémonie d’investiture du fondateur de la congrégation.

Des centaines de personnes se trouvaient à l’intérieur de l’immeuble lorsque des poutres de métal sont tombées sur elles. Le toit de fer s’est ensuite affaissé.

Une enquête tentera de déterminer si les normes de construction ont été respectées. Des effondrements de la sorte surviennent souvent au Nigeria en raison de la corruption endémique sévissant dans le pays.

Ukeme Eyibio, un analyste informatique qui effectuait un appel à l’extérieur de l’édifice, a été en mesure, avec trois autres personnes, de secourir 10 blessés tout juste devant l’église effondrée.

Ils ne se sont toutefois pas aventurés dans la structure principale, un travailleur de la construction les ayant prévenus des risques d’autres effondrements. Celui-ci a joint son patron de l’entreprise Julius Berger, qui envoyait de l’équipement pour aider à soulever les débris.

En attendant, M. Eyibio a tenté d’aider un homme dont les jambes étaient piégées sous une poutre d’acier. «Je me suis précipité à ma voiture, j’ai pris un cric et je l’ai utilisé pour soulever la poutre. Nous avons été en mesure de le retirer de là, mais nous avons vu des gens mourir tout autour», a-t-il confié.

Le porte-parole du gouverneur a indiqué qu’il y aurait enquête pour déterminer s’il y avait eu un non-respect des règles ou un geste de négligence pour expliquer le drame. Avec AFP

Laisser un commentaire

*