Share
Projet de révision de la constitution béninoise : le président veut la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles

Projet de révision de la constitution béninoise : le président veut la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles

Projet de révision de la constitution béninoise : le président veut la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles
Summary:
Le projet de révision de la constitution béninoise va intégrer des réformes visant la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles, a annoncé samedi à Cotonou, le président béninois, Patrice Talon.

0%

Projet de révision de la constitution béninoise : le président veut la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles

Le projet de révision de la constitution béninoise va intégrer des réformes visant la reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles, a annoncé samedi à Cotonou, le président béninois, Patrice Talon.

“Pour donner place aux royautés et chefferies traditionnelles, le projet de révision de la constitution béninoise du 11 décembre 1990 qui sera transmis à l’Assemblée nationale dans quelques jours, va intégrer des réformes visant à reconnaître les royautés et chefferies traditionnelles, comme une institution de l’Etat, devant participer à la vie législative, administrative et judiciaire”, a-t-il déclaré.

S’exprimant devant un parterre de rois et de chef traditionnels des quatre départements administratifs du Nord du Bénin, le président béninois, Patrice Talon, a affirmé toute sa détermination à donner désormais un sens à la mission des royautés et chefferies traditionnelles dans la cité.

“Nous ferons, non seulement voter des lois, mais aussi prendre des décrets d’application pour véritablement donner un sens à la mission aux royautés et chefferies traditionnelles afin que leur rôle dans la cité soit effectif et efficace aux côtés de l’administration républicaine”, a-t-il souligné.

Pour Gangorou Suambou, roi de Kika, secrétaire général du Haut Conseil des rois du Bénin et porte-parole des rois et chefs traditionnels du nord Bénin, lors de cette rencontre avec le chef de l’Etat, cette reconnaissance juridique des royautés et chefferies traditionnelles, permettra aux rois et chefs traditionnels de se fixer désormais des objectifs précis dans la République en conformité avec le Programme d’action du gouvernement.

“Cette reconnaissance juridique nous permettra aussi de participer aux côtés des autres autorités locales et nationales aux œuvres du développement à travers notamment les questions de population, de santé et d’éducation”, a-t-il indiqué.

Il a également affirmé que depuis la colonisation du Bénin au XIXè siècle jusqu’à son ouverture complète à la modernité, les populations vivent la préservation des chefferies et royautés traditionnelles tant comme une fierté découlant de l’effort de préservation des traditions. avec agence

Laisser un commentaire