Share
Besançon : elle dépense tout son argent, croyant avoir gagné à l’Euro Millions

Besançon : elle dépense tout son argent, croyant avoir gagné à l’Euro Millions

Besançon : elle dépense tout son argent, croyant avoir gagné à l’Euro Millions
Summary:
Elle pensait être riche et avoir remporté l'Euro Millions. C'est donc naturellement qu'elle a enchaîné les virées shoppings. Après avoir émis plusieurs chèques, cette mère de famille de 46 ans a finalement appris par son conjoint que la combinaison n'était pas la bonne. Mais il est déjà trop tard. Elle a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis par le tribunal de Besançon.

0%

Besançon : elle dépense tout son argent, croyant avoir gagné à l'Euro Millions

Elle pensait être riche et avoir remporté l’Euro Millions. C’est donc naturellement qu’elle a enchaîné les virées shoppings. Après avoir émis plusieurs chèques, cette mère de famille de 46 ans a finalement appris par son conjoint que la combinaison n’était pas la bonne. Mais il est déjà trop tard. Elle a été condamnée à 4 mois de prison avec sursis par le tribunal de Besançon.

Une habitante du Doubs de 46 ans pensait avoir gagné le jackpot à l’Euro Millions. Elle s’est laissé pousser des ailes en flambant tout son argent. Mais voilà, elle a dépensé les euros qu’elle n’avait pas et en paie aujourd’hui les conséquences : 4 mois de prison avec sursis et une sacrée ardoise à rembourser.

4.000 euros de dépenses

Les faits se sont produits en 2014. Au mois de février, une mère de famille se félicite d’avoir trouvé les bons numéros, faisant d’elle une femme riche. C’est alors qu’elle dégaine son chéquier et s’achète des vêtements, bijoux et objets dont elle avait toujours rêvé. Elle enchaîne les virées shoppings à Morteau, Villers-le-Lac et aux Fins, rapporte L’Est Républicain. Et on peut dire qu’elle s’est fait plaisir : en quelques jours, elle en a eu pour 4.000 euros de dépenses.

Mais voilà, sans nouvelle de la Française des Jeux, elle commence un peu à paniquer. Son conjoint reprend donc le ticket qu’elle pense gagnant et lui signale qu’elle n’a pas la bonne combinaison, ce qu’elle a du mal à croire. Cette révélation la pousse toutefois à faire croire qu’on lui a volé son sac à mains et à le brûler.

Trahie par la vidéo-surveillance

La supercherie est vite découverte. Et les chèques faits aux commerçants ne peuvent pas être encaissés car elle n’a plus d’argent sur son compte en banque. Ses ennuis avec la justice commencent. Les images de vidéo-surveillance la trahissent et prouvent que c’est bien elle qui a fait des chèques en bois.

Cette semaine avait lieu son procès. Elle a admis pour la première fois qu’elle avait commis une erreur monumentale. Le tribunal de Besançon l’a finalement condamnée à 4 mois de prison avec sursis et mise à l’épreuve avec obligation d’indemniser les victimes. M6

Laisser un commentaire