Share
Burkina Faso : des policiers radiés en 2011 demandent leur réintégration

Burkina Faso : des policiers radiés en 2011 demandent leur réintégration

Une centaine de policiers radiés en 2011, suite à une mutinerie qui avait fait vaciller le régime de l’ancien président Blaise Compaoré, ont organisé lundi un sit-in devant le siège du ministère de la Sécurité pour demander leur réintégration, a constaté sur place Xinhua.

Burkina Faso : des policiers radiés en 2011 demandent leur réintégration
Summary:
Une centaine de policiers radiés en 2011, suite à une mutinerie qui avait fait vaciller le régime de l'ancien président Blaise Compaoré, ont organisé lundi un sit-in devant le siège du ministère de la Sécurité pour demander leur réintégration, a constaté sur place Xinhua.

0%

Burkina Faso : des policiers radiés en 2011 demandent leur réintégration

User Rating: 0 (0 votes)

Une centaine de policiers radiés en 2011, suite à une mutinerie qui avait fait vaciller le régime de l’ancien président Blaise Compaoré, ont organisé lundi un sit-in devant le siège du ministère de la Sécurité pour demander leur réintégration, a constaté sur place Xinhua.

“On vous a pris la main dans le sac”, ont déclaré les manifestants réunis devant le ministère de la Sécurité qui était quadrillé par un important dispositif de sécurité.

De mars à juin 2011, la quasi-totalité des casernes, y compris la garde prétorienne de l’ex-président Blaise Compaoré, s’étaient mutinées, parallèlement à une vague de manifestations populaires, plongeant le pays dans une crise sans précédent.

Une centaine de policiers avaient été expulsés de la police pour “participation à un acte collectif d’indiscipline caractérisée, insubordination et attitude ou comportements attentatoires à l’éthique ou à l’honneur du corps”.

Depuis lors, ils demandent, à travers marches, meetings et rencontres avec les responsables de tutelle leur réintégration sans suite.

Depuis quelques semaines, des policiers burkinabè sont par ailleurs montés au créneau pour exiger une “meilleure répartition” des frais de services rendus aux entreprises privées. Xinhua

Laisser un commentaire