Share
Burkina Faso : l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) refuse de poursuivre le désarmement, selon un communiqué de l’armée

Burkina Faso : l’ex-Régiment de sécurité présidentielle (RSP) refuse de poursuivre le désarmement, selon un communiqué de l’armée

Au Burkina Faso, les ex-putschistes du RSP, l’unité d’élite de l’armée burkinabè, refusent de poursuivre le désarmement. Le processus de désarmement, prévu par un accord entre l’armée loyaliste et les putschistes, est « dans une impasse », souligne, ce lundi 28 septembre, l’état-major dans un communiqué qui dénonce « le refus de l’ex-Régiment de sécurité présidentielle en créant des incidents et en agressant le personnel chargé de cette mission ». Le RSP a été dissous vendredi par le gouvernement.

Source : RFI

 

Laisser un commentaire

*