Share
Cameroun : le président sénégalais Macky Sall à Yaoundé ce lundi pour une courte visite

Cameroun : le président sénégalais Macky Sall à Yaoundé ce lundi pour une courte visite

Cameroun : le président sénégalais Macky Sall à Yaoundé ce lundi pour une courte visite
Summary:
De retour d'Atananarivo (Madagascar) où il a participé au sommet de la Francophonie, le président sénégalais Macky Sall effectue une visite de quelques heures lundi à Yaoundé, annonce la présidence camerounaise dans un communiqué dimanche.

0%

Cameroun : le président sénégalais Macky Sall à Yaoundé ce lundi pour une courte visite

De retour d’Atananarivo (Madagascar) où il a participé au sommet de la Francophonie, le président sénégalais Macky Sall effectue une visite de quelques heures lundi à Yaoundé, annonce la présidence camerounaise dans un communiqué dimanche.

C’est la deuxième visite du dirigeant ouest-africain au Cameroun depuis son élection à la présidence de son pays en 2012. En juin 2013, il avait pris part à un sommet régional de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sur la lutte contre la piraterie maritime.

Pour sa nouvelle visite de quelques heures, Macky Sall arrivera dans la capitale camerounaise à 11h30 locale (10h30 GMT), où il rencontrera par la suite son homologue Paul Biya pour “un entretien en tête-à-tête” suivi d'”un déjeuner officiel”, précise la présidence camerounaise dans son communiqué qui ne dévoile pas cependant l’objet de la visite.

Mais l’analyse fait penser que celle-ci a trait à la campagne que le Sénégal mène pour la promotion de la candidature de l’ancien ministre des Affaires étrangères Abdoulaye Bathily, qui vient de quitter ses fonctions de représentant spécial du secrétaire général et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale pour cette raison, à la présidence de la Commission de l’Union africaine (UA).

La Sud-africaine Nkosazana Dlamini Zuma ayant décidé de ne pas briguer un second mandat, plusieurs candidats de divers pays membres de l’organisation panafricaine se sont déclarés pour sa succession.

Les élections avaient d’abord été organisées lors du récent sommet de l’UA en juillet à Kigali (Rwanda), mais aucun des candidats en lice n’avait réussi à obtenir la majorité des votes. Elles ont été reportées au prochain sommet en janvier à Addis-Abeba (Éthiopie).

Au sein de la CEEAC à laquelle le Cameroun appartient, un deuxième candidat s’est signalé depuis l’échec de l’Equato-guinéen Agapito Mba Mokouy. Il s’agit du Tchadien Moussa Faki Mahamat dont le chef de l’État Idriss Déby Itno s’est aussi récemment déplacé personnellement à Yaoundé, après y avoir dépêché son Premier ministre.

C’est le signe d’un lobbying intense entrepris par les candidats et leurs pays pour obtenir la confiance des membres de l’UA.

Laisser un commentaire