Share
Cameroun : six morts dans une incursion de Boko Haram dans l’Extrême-Nord

Cameroun : six morts dans une incursion de Boko Haram dans l’Extrême-Nord

Au moins six personnes ont été tuées dans une incursion de la secte islamiste Boko Haram, survenue dans la nuit de dimanche dans le département camerounais de Mayo-Tsanaga, dans la région de l’Extrême-Nord, a-t-on appris de sources locales.

Cameroun : six morts dans une incursion de Boko Haram dans l’Extrême-Nord
Summary:
Au moins six personnes ont été tuées dans une incursion de la secte islamiste Boko Haram, survenue dans la nuit de dimanche dans le département camerounais de Mayo-Tsanaga, dans la région de l'Extrême-Nord, a-t-on appris de sources locales.

0%

Cameroun : six morts dans une incursion de Boko Haram dans l'Extrême-Nord

User Rating: 0 (0 votes)

Au moins six personnes ont été tuées dans une incursion de la secte islamiste Boko Haram, survenue dans la nuit de dimanche dans le département camerounais de Mayo-Tsanaga, dans la région de l’Extrême-Nord, a-t-on appris de sources locales.

L’attaque s’est produite entre 23h00 et minuit heure locale dans la localité dite Hitawa de l’arrondissement de Mokolo. En plus de six victimes décédées (cinq hommes et une jeune femme enceinte), deux personnes blessées ont également été enregistrées, selon les même sources, qui déploraient encore une centaine de maisons et deux églises incendiées et des ruminants emportés.

Les hostilités ont duré à peu près une heure jusqu’à l’intervention des éléments de la 42ème Brigade d’infanterie motorisée basée à Zeleved, une autre localité de l’Extrême-Nord, selon les même sources.

Christian Joseph Abouma Biloa, sous-préfet de Mokolo, soupçonne des complicités dans la population. “Sinon, comment comprendre qu’à chaque fois que ces attaques ont lieu après la patrouille des forces de défense et de sécurité”. Il a d’ailleurs justifié les incursions sporadiques de Boko Haram par le fait qu’ils n’ont plus de quoi alimenter depuis un certain temps.

Mardi, une descente de l’autorité administrative est annoncée pour réconforter les populations et les rassurer de ce que les pouvoirs publics ont mis en œuvre pour leur sécurité et leur bien.

L’Extrême-Nord, frontalier avec le foyer du groupe au Nigeria voisin, a enregistré pour le seul mois de janvier dernier 26 morts en une trentaine d’attaques de Boko Haram.

Laisser un commentaire