Share
CDM 2018 – France-Croatie : trajectoires différentes, mêmes ambitions

CDM 2018 – France-Croatie : trajectoires différentes, mêmes ambitions

Dimanche, la France a rendez-vous avec son histoire, tout comme la Croatie. Les deux nations peuvent terminer sur le toit du monde après un parcours semé d’embuches. Qu’il est loin le temps du 16 juin dernier, où la France faisait une entrée plus que timide dans le Mondial en battant l’Australie 2-1. En à peine un mois, les Bleus ont offert toutes les émotions aux Français, de l’énervement à la déprime, en passant par la passion, la joie et surtout beaucoup de bonheur.

CDM 2018 – France-Croatie : trajectoires différentes, mêmes ambitions
Summary:
Dimanche, la France a rendez-vous avec son histoire, tout comme la Croatie. Les deux nations peuvent terminer sur le toit du monde après un parcours semé d’embuches. Qu’il est loin le temps du 16 juin dernier, où la France faisait une entrée plus que timide dans le Mondial en battant l’Australie 2-1. En à peine un mois, les Bleus ont offert toutes les émotions aux Français, de l’énervement à la déprime, en passant par la passion, la joie et surtout beaucoup de bonheur.

0%

CDM 2018 - France-Croatie : trajectoires différentes, mêmes ambitions

User Rating: 0 (0 votes)

Dimanche, la France a rendez-vous avec son histoire, tout comme la Croatie. Les deux nations peuvent terminer sur le toit du monde après un parcours semé d’embuches. Qu’il est loin le temps du 16 juin dernier, où la France faisait une entrée plus que timide dans le Mondial en battant l’Australie 2-1. En à peine un mois, les Bleus ont offert toutes les émotions aux Français, de l’énervement à la déprime, en passant par la passion, la joie et surtout beaucoup de bonheur.

Mardi soir, sur les coups de 22h00, toute la France a vibré lors des 3 coups de sifflets finaux de la rencontre France-Belgique, soldée par une victoire 1-0. Un match gagné dans la douleur, pas forcément le plus beau à voir, mais tellement crucial puisqu’il s’agissait d’une demi-finale de Coupe du Monde. Résultat, 20 ans après la génération 98 unique championne du monde tricolore, les Bleus, menés par le « razmoket » Kylian Mbappé, peuvent inscrire une deuxième étoile au coq français. Bien-sûr, il ne faut pas oublier la déception de 2006, et la défaite en finale face à l’Italie, mais la France peut largement retrouver ses lettres de noblesses face à la Croatie.

En face, les Croates sont sans aucun doute l’équipe de la phase de poule de la Coupe du Monde. Solides face au Nigeria et l’Islande, ils ont été sublimes contre l’Argentine en l’emportant 3-0. La bande de Modric, Rakitic, Mandzukic a toutefois eu beaucoup plus de mal en phase finale, comme si elle était paralysée par l’enjeu. Pourtant, si la sélection au damier est en finale, c’est qu’elle se qualifie, mais à chaque fois difficilement. Accrochés par le Danemark, les Croates s’en sont remis à un super Danijel Subasic pour remporter une séance de tirs au but. Le portier monégasque réenfilera ses gants de super-héros quelques jours plus tard pour éliminer, là encore aux pénaltys, le pays-hôte la Russie. Face aux Anglais ce mercredi, en demi-finale du Mondial, les Vatreni (traduisez, les Flamboyants) ont longuement souffert par manque de fraicheur physique. Après un premier but encaissé à la 5ème, ils ont su tenir ce maigre désavantage et sont véritablement entrés dans leur match après l’heure de jeu, lors de l’égalisation de Perisic. Après ce moment, les Anglais n’ont pu exister, et ont bataillé face à des Croates morts de faims. Ces derniers ont poussé l’Angleterre jusqu’en prolongations et ont su trouver la faille par l’inépuisable Mandzukic.

Avec 90 minutes de plus dans les jambes, soit l’équivalent d’un match entier, la Croatie arrive à court de rythme mais avec un énorme capital de confiance. Se sentant prêts à renverser une dernière montagne pour s’installer sur le toit du monde, la sélection des Balkans mettra tous les ingrédients disponibles pour nuire malheureusement à la France. La cote de France-Croatie est largement en faveur des Bleus qui ont tout pour gagner. Les Bleus savent désormais ce qui les attend, mais la bande de Didier Deschamps sait pertinemment qu’elle n’est plus qu’à un match d’écrire une nouvelle page glorieuse du sport français. Et elle est probablement là, la plus belle motivation !

 

Laisser un commentaire