Share
Ce que révèle l’enquête policière sur la maison de l’horreur

Ce que révèle l’enquête policière sur la maison de l’horreur

Le couple d’Américains arrêté dimanche, David Allen Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Anna Turpin, 49 ans, soupçonnés d’avoir séquestré et torturé leurs treize enfants, a été formellement inculpé de torture.

Ce que révèle l’enquête policière sur la maison de l’horreur
Summary:
Le couple d'Américains arrêté dimanche, David Allen Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Anna Turpin, 49 ans, soupçonnés d'avoir séquestré et torturé leurs treize enfants, a été formellement inculpé de torture.

0%

Ce que révèle l’enquête policière sur la maison de l’horreur

User Rating: 0 (0 votes)

Le couple d’Américains arrêté dimanche, David Allen Turpin, 57 ans, et son épouse Louise Anna Turpin, 49 ans, soupçonnés d’avoir séquestré et torturé leurs treize enfants, a été formellement inculpé de torture.

Voici ce que révèle l’enquête policière, qui est toujours en cours.

– Les enfants ont été attachés au fil des années, au début avec de la corde. Après des tentatives d’évasion, les parents ont commencé à utiliser des chaînes.

– Les victimes étaient sous-alimentées, ne mangeaient qu’un seul repas par jour.

– Les enfants pouvaient écrire un journal lorsqu’ils étaient dans leur chambre. Ces documents sont très précieux et actuellement analysés en profondeur par les enquêteurs.

– Les enfants ont souvent été battus. Ils étaient punis parce qu’ils se lavaient simplement les mains.

– Ils avaient droit à deux douches par années.

– La jeune fille de 17 ans qui est allée chercher de l’aide avait planifié de fuir son domicile depuis 2 ans, elle aura finalement réussi dimanche, dernier, menant à l’arrestation de ses parents.

– Les enfants vivaient la nuit et se couchaient à 4-5 heures le matin. Ils dormaient pendant la journée.

– Le plus vieux des enfants victimes de sévices, ne pesait que 82 livres, à 29 ans.

– Les victimes ne savaient même pas ce qu’était un policier.

– La caution des parents arrêtés a été fixée à 13 M$ USD pour leur remise en liberté.

– Ils risquent la prison à vie.

Laisser un commentaire