Share
Centrafrique: J-4 de l’investiture de Touadera, des travaux d’assainissement s’intensifient dans la capitale

Centrafrique: J-4 de l’investiture de Touadera, des travaux d’assainissement s’intensifient dans la capitale

Centrafrique: J-4 de l’investiture de Touadera, des travaux d’assainissement s’intensifient dans la capitale
Summary:
A quatre jours de l’investiture du nouveau président de la République Centrafricaine Faustin Archange Touadera, le 30 mars 2016, des travaux d’assainissement se multiplient dans la capitale. Un constat fait par le RJDH après avoir sillonné quelques arrondissements de Bangui.

0%

Centrafrique: J-4 de l’investiture de Touadera, des travaux d’assainissement s’intensifient dans la capitale

A quatre jours de l’investiture du nouveau président de la République Centrafricaine Faustin Archange Touadera, le 30 mars 2016, des travaux d’assainissement se multiplient dans la capitale. Un constat fait par le RJDH après avoir sillonné quelques arrondissements de Bangui.

Selon le constat du RJDH, au  carrefour Marebena,  l’Organisation des Mamans Centrafricaines pour le Développement (OMCD) a procédé au nettoyage de ces endroits insalubres, et le monument de la « Place de la Réconciliation ». Au rond-point zéro, une autre équipe de cette organisation a fait non seulement le nettoyage, mais elle a également sensibilisé le public à garder l’environnement propre.

Sur la voie qui mène au quartier Boy-Rabe dans le 4ème arrondissement, des travaux de colmatage se font sur ce tronçon. Des troncs d’arbres sont badigeonnés et les abords des avenues sont nettoyés par des jeunes manœuvres.

Jeannette Santili, présidente fondatrice de l’Organisation des Mamans Centrafricaines pour le Développement (OMCD) active sur les lieux des travaux,  précise  que le but est d’embellir la ville de Bangui.

« C’est un projet que nous avions soumis à la Banque Africaine de Développement(BAD) avec le concours de la Mairie et le ministère du Plan que nous avions décroché ce financement afin de mettre la propriété dans la ville. L’un de nos volets dans l’OMCD se focalise sur  le nettoyage. Et nous avons reparti l’équipe dans tous les arrondissements », a-t-elle expliqué.

Elle poursuit en appelant le public banguissois à garder la ville propre.

Depuis 2012, la ville de Bangui peine à retrouver son environnement sein. Des ordures entassées sont presque visibles dans certains lieux publics et dégageant parfois des odeurs nauséabondes.

L’investiture du nouveau président le 30 mars a poussé certaines organisations comme OMCD à nettoyer la ville, malpropre depuis un certains temps, malgré la présence de la Mairie de Bangui. PAR JUDICAEL YONGO

Laisser un commentaire

*