Share
Centrafrique : La présence signalée d’un groupe armé dans les périphéries de Sibut et Dékoua.

Centrafrique : La présence signalée d’un groupe armé dans les périphéries de Sibut et Dékoua.

Centrafrique : La présence signalée d’un groupe armé dans les périphéries de Sibut et Dékoua.
Summary:
Les activités agricoles sont paralysées dans certaines communes, suite aux mouvements de ce groupe armé et les habitants de Sibut et Dékoa sont dans la psychose. Joint au téléphone par le RJDH, Elysée Loban, sous-préfet de Sibut a confirmé ce mardi 23 aout, la présence d’un groupe armé dans les périphéries de la ville de Sibut et Dékoua.

0%

Centrafrique : La présence signalée d’un groupe armé dans les périphéries de Sibut et Dékoua.

Les activités agricoles sont paralysées dans certaines communes, suite aux mouvements de ce groupe armé et les habitants  de Sibut et Dékoa sont dans la psychose.  Joint au téléphone par le RJDH, Elysée Loban, sous-préfet de Sibut a confirmé ce mardi 23 aout, la présence d’un groupe armé dans les périphéries de la ville de Sibut et Dékoua.

Joint par le RJDH, le sous-préfet de Sibut Elysée Loban, a affirmé qu’un groupe armé composé de six personnes est « en mouvement vers la sous-préfecture de Kaga Bandoro. Leur présence dans chaque village panique la population et les activités agricoles sont suspendues », a relevé le sous-préfet de Sibut.

Selon ses propos, « tout le long de leur parcours, c’est la peur qui s’installe, la circulation est au ralentie, toutes les activités sont bloquées, les cultivateurs ne peuvent pas vaquer à leurs occupations », a-t-il affirmé.

Il a ajouté que « ces six personnes seraient issues des ex-Séléka mis en débandade après l’interception la semaine dernière par la Minusca, aux alentours de la ville de Sibut », a-t-il indiqué,  avant de souligné qu’ « au cours de leur déplacement, ces hommes armés ont imposé aux habitants de la commune Katakpa près de la ville de Dékoua, de les orienter vers la route de transhumance qui mène vers Kaga Bandoro », a relaté Elysée Loban, sous-préfet de Sibut.

Dans la nuit du 12 au 13 Aout, un convoi de sept véhicules de la faction des ex-Séléka lourdement armés a été intercepté par la Minusca après l’escarmouche entre ces groupes et les forces nationales. Il a eu mort d’homme et des blessés du côté des groupes armés. 11 d’entre eux ont été appréhendés, dont 7 ont été remis aux autorités pour nécessité d’enquête./ RHDJ

Laisser un commentaire

WordPress spam bloqué par CleanTalk.