Share
Centrafrique : nouveaux affrontements entre des groupes rebelles à Ippy

Centrafrique : nouveaux affrontements entre des groupes rebelles à Ippy

De nouveaux affrontements opposant les rebelles Séléka du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) d’Abdoulaye Hissein, à des antibalaka ont occasionné au moins dix morts et de nombreux blessés dans la ville centrafricaine d’Ippy (centre-nord), a appris Xinhua lundi d’une source locale.

Centrafrique : nouveaux affrontements entre des groupes rebelles à Ippy
Summary:
De nouveaux affrontements opposant les rebelles Séléka du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) d'Abdoulaye Hissein, à des antibalaka ont occasionné au moins dix morts et de nombreux blessés dans la ville centrafricaine d'Ippy (centre-nord), a appris Xinhua lundi d'une source locale.

0%

Centrafrique : nouveaux affrontements entre des groupes rebelles à Ippy

User Rating: 0 (0 votes)

De nouveaux affrontements opposant les rebelles Séléka du Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC) d’Abdoulaye Hissein, à des antibalaka ont occasionné au moins dix morts et de nombreux blessés dans la ville centrafricaine d’Ippy (centre-nord), a appris Xinhua lundi d’une source locale.

En représailles à l’arrestation d’un rebelle du FPRC par les antibalaka à Ippy, des ex-Séléka, parmi lesquels un commando composé majoritairement de mercenaires tchadiens, se sont attaqué aux positions des antibalaka aux environs, dimanche dernier à environ 14h30 heures locales, a précisé la même source.

Surpris par l’ampleur de l’attaque et l’intensité des combats, les habitants de la localité, en débandade, se sont cachés en brousse, d’autres se sont repliés à l’église catholique de la ville, où ils ont érigé de toutes pièces un site de déplacés internes, attendant a protection de la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA, actuellement seule habilitée à le faire, et l’assistance des humanitaires en abris, en nourriture et en médicaments.

En octobre dernier, M. Hissein avait pourtant clamé qu’il militait pour la paix, en réconciliant tous les leaders des groupes armés. D’autres sources ont fait mention de ce que, les affrontements ont éclaté à Ippy alors que le chef antibalaka et chef du Rassemblement des républicains (RDR), Gaétan Boadé, serait lui-aussi en campagne de paix dans la zone sous son contrôle, quelque part dans les villages d’Ippy, conformément au pacte de paix signé en octobre dernier entre l’UPC (Unité pour la Centrafrique, un autre groupe rebelle de la Séléka), le FPRC et le RDR.

Laisser un commentaire