Share
Cinq cas d’abus sexuels impliquant des agents onusiens et un observateur militaire répertoriés en RDC (ONU)

Cinq cas d’abus sexuels impliquant des agents onusiens et un observateur militaire répertoriés en RDC (ONU)

Cinq cas d’abus sexuels attribués à des agents onusiens en République démocratique du Congo ont été répertoriés dans l’Est du pays, a appris Anadolu vendredi auprès d’une source de la Mission onusienne en RDC (Monusco).

Cinq cas d’abus sexuels impliquant des agents onusiens et un observateur militaire répertoriés en RDC (ONU)
Summary:
Cinq cas d'abus sexuels attribués à des agents onusiens en République démocratique du Congo ont été répertoriés dans l'Est du pays, a appris Anadolu vendredi auprès d'une source de la Mission onusienne en RDC (Monusco).

0%

Cinq cas d’abus sexuels impliquant des agents onusiens et un observateur militaire (Monusco) répertoriés en RDC (ONU)

User Rating: 0 (0 votes)

Cinq cas d’abus sexuels attribués à des agents onusiens en République démocratique du Congo ont été répertoriés dans l’Est du pays, a appris Anadolu vendredi auprès d’une source de la Mission onusienne en RDC (Monusco).

Une fille mineure de Kisangani ( Nord-est) a été victime d’abus sexuel de la part d’un observateur militaire, a indiqué à Anadolu Charles Bambara, porte-parole de la Monusco.

Deux autres cas, répertoriés respectivement à Goma et à Mayisafi dans la province du Nord-Kivu (Est), sont attribués à deux casques-bleus de nationalité sud-africaine, a ajouté la même source, précisant que l’Afrique du Sud a dépêché des enquêteurs en RDC le 10 Avril, pour « traiter leur cas de façon juridique ».

Les deux autres cas impliquent des « fonctionnaires étrangers de la Monusco », a poursuivi la même source sans révéler la nature des abus sexuels pour lesquels ils sont poursuivis ». L’officiel onusien a néanmoins confirmé que le personnel civil impliqué dans ces cas a été suspendu de ses fonctions en attendant son rapatriement.

Début avril 2016, la Monusco avait annoncé qu’elle enquêtait sur des « allégations d’atteintes et d’exploitations sexuelles », visant des casques bleus du contingent tanzanien de la brigade d’intervention dans le village de Mavivi, près de Beni dans l’Est de la RDC.

Au cours du même mois, l’ONU avait annoncé que sur les 69 cas d’accusations d’exploitation ou d’abus sexuels recensés par ses services en 2015, plus de la moitié (38) ont été enregistrés dans deux de ses 16 missions de maintien de la paix dans le monde, soit 22 cas en Centrafrique et 16 en RDC. Agence Anadolu

Laisser un commentaire

*