Share
Condamnation à 18 mois de prison d’un soldat israélien: peine trop légère et « inacceptable » pour l’ONU

Condamnation à 18 mois de prison d’un soldat israélien: peine trop légère et « inacceptable » pour l’ONU

Condamnation à 18 mois de prison d’un soldat israélien: peine trop légère et « inacceptable » pour l’ONU
Summary:
Le Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'Homme a jugé vendredi insuffisante et "inacceptable" la condamnation à 18 mois de prison d'un soldat israélien pour avoir achevé un assaillant palestinien, estimant qu'il s'agissait d'une "apparente exécution extrajudiciaire".

0%

Condamnation d'un soldat israélien: peine trop légère et "inacceptable" pour l'ONU

Le Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme a jugé vendredi insuffisante et « inacceptable » la condamnation à 18 mois de prison d’un soldat israélien pour avoir achevé un assaillant palestinien, estimant qu’il s’agissait d’une « apparente exécution extrajudiciaire ».

Une peine de 18 mois « pour une violation des droits de l’Homme aussi grave est inacceptable », a déclaré une porte-parole du Haut-Commissariat, Ravina Shamdasani, lors d’un point de presse.

« Nous sommes profondément troublés par la peine trop clémente prononcée » par le tribunal à l’encontre de ce soldat, Elor Azaria, « condamné pour avoir tué illégalement un Palestinien lors d’une apparente exécution extrajudiciaire d’un homme non armé qui ne représentait clairement aucun danger », a-t-elle dit.

« Cette affaire risque de renforcer la culture de l’impunité », a-t-elle ajouté.

Le ministre israélien de la Défense, le nationaliste Avigdor Lieberman, a dénoncé la position du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’Homme, estimant que « l’échelle morale » de l’organisation était « tordue ».

« Une balle qu’a tirée Azaria sur un terroriste est plus grave que les millions de balles qui tuent des innocents en Syrie, en Libye, en Irak et au Yémen », a-t-il écrit sur sa page Facebook. « Comme d’habitude il s’agit du Haut-Commissariat pour la haine d’Israël et pas du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme ». A

Laisser un commentaire